Fitch Ratings a confirmé la note nationale à long terme attribuée à la Caisse des Prêts et de Soutien des Collectivités Locales (CPSCL) qui relève du ministère des Affaires locales et de l’Environnement,  à « AA-(tun) » ainsi que la note nationale à court terme à « F1+(tun) ». La perspective est désormais positive.
La CPSCL devrait changer de statut juridique et devenir une institution financière spécialisée. Fitch s’attend toutefois à ce qu’elle demeure étroitement liée à l’Etat tunisien et contrôlée par celui-ci.

La CPSCL dégage structurellement des profits avant impôts et les réintègre dans ses capitaux propres. Par conséquent, le ratio de capitaux propres sur actifs s’améliore. Il est passé de 40% fin 2014 à 48% fin 2018. En 2018, les profits de la CPSCL ont augmenté, passant de 22,6 millions de dinars tunisiens en 2017 à 30,6 millions de dinars tunisiens, ce qui s’explique par une diminution des dotations aux amortissements et provisions et une hausse des revenus de valeurs mobilières de placement. La dette de la CPSCL a sensiblement diminué  ces dernières années, passant de 239 millions de dinars tunisiens fin 2014 à 138 millions de dinars tunisiens fin 2018. Par conséquent, le ratio de dette à long terme sur capitaux propres s’est fortement amélioré, passant de 76% fin 2014 à 30% fin 2018.

Les excédents de trésorerie (314 millions de dinars tunisiens à fin 2018) constituent une réserve importante en cas de risque de liquidité, et représentaient 2,3x l’encours de dette à fin 2018, contre 0,9x en 2014.

La Caisse des prêts et de soutien des collectivités locales a été toujours l’associé financier, mais aussi technique des communes. Elle est l’unique entreprise publique tunisienne qui est bien notée par l’agence internationale de notation, «Fitch Rating», nous a confié son directeur général, Sami Mekki dans un entretien accordé à notre journal et publié le 6 février 2018.

Charger plus d'articles
Charger plus par Samir DRIDI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire