Rendre hommage aux artistes tunisiens et les faire connaître auprès du public, tel est l’objectif de la série d’expositions et de projections-débats qui sera lancée par le Musée Safia-Farhat au Centre des arts vivants de Radès.

Des rendez-vous mensuels mus par un devoir de mémoire à l’égard de celles et de ceux qui ont permis l’écriture d’une histoire de l’art en Tunisie. C’est aussi une occasion de se familiariser avec l’espace muséal, d’amorcer les débats, de découvrir des artistes tunisiens hors pair, mais malheureusement légués aux oubliettes pour la plupart d’entre eux. Ce sont les artistes de l’Ecole de Tunis qui vont inaugurer, à titre posthume et à travers leurs traces bien sûr, cette programmation fort intéressante.

Absent-présent, le grand Ali Bellagha (1924-2006), artiste aux multiples casquettes, «ouvrira le bal». Le coup d’envoi de Ciné/Expo au Musée sera, en effet, donné le vendredi 11 février, à 18h30, avec le vernissage de l’exposition qui dévoilera vingt et une œuvres originales de l’artiste et appartenant actuellement à ses héritiers. Œuvres qui sont représentatives de ses différentes «phases artistiques» et des nombreux genres, techniques et médiums qu’il a utilisés tout au long de son parcours (cuivre repoussé, bois gravé, collages, pastels, dessins, etc.). Vers 19h00, suivra une projection-débat du film documentaire «Ali Bellagha, l’artiste artisan» (52’), réalisé en 2004 par H’mida Ben Ammar. De passage à Radès, le public pourra prolonger le plaisir en faisant un détour du côté de la gare Sncf pour découvrir et apprécier l’œuvre monumentale de l’artiste.

Passionné, l’un des plasticiens les plus marquants de sa génération, issu d’une famille d’artisans tunisois, Ali-Bellagha est un artiste éclectique qui a su jongler avec dextérité entre art et artisanat, nous laissant une œuvre plurielle d’une grande richesse plastique et technique. Peintre, dessinateur, graveur, céramiste, mais également enseignant, il a réussi à créer un univers propre à lui, adoptant une approche résolument moderniste pour son époque. La petite souris nous a dit qu’un musée Ali-Bellagha verra bientôt le jour. Nous y reviendrons certainement très prochainement. En attendant, l’exposition dédiée à l’artiste au Musée Safia-Farhat se poursuivra jusqu’au 25 février 2022: de 10h00 à 17h00 du lundi au vendredi et de 10h00 à 13h00 le samedi.

Après Ali Bellagha, ce sera le tour du grand Brahim Dhahak (1931-2011) dans cette série d’hommages dédiée aux artistes tunisiens. Au programme, une projection d’un film (non encore dévoilé) suivie d’un débat et une exposition formée essentiellement de gravures.

A l’évidence, Ciné/Expo au Musée Safia-Farhat à Radès permettra d’offrir au public des «moments artistiques» forts et uniques, de promouvoir les figures de proue des arts plastiques en Tunisie. Mais en même temps, il s’agit d’une autre manière de concevoir et d’exploiter l’espace muséal, d’un véritable levier d’attractivité et technique de médiation qui sont à même de développer ce que certains appellent le «désir du musée». 

Charger plus d'articles
Charger plus par Asma ABASSI
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire