La rue Garibaldi est assez étroite (ce n’est pas la seule d’ailleurs) et ne peut permettre le stationnement des voitures sur les 2 côtés de la chaussée. Dans ce cas, les voitures, qui empruntent cette rue, doivent circuler au pas et faire très attention pour ne pas toucher les automobiles en stationnement. Mais quand c’est un camion qui s’engage dans cette voie, il est vite coincé et ne peut plus ni avancer ni reculer, bloquant ainsi toutes les voitures qui le suivent. La circulation est ainsi arrêtée et le calvaire des automobilistes — et partant des riverains — peut durer un certain temps jusqu’à ce qu’on dégage le camion prisonnier. Il faudrait donc autoriser le stationnement sur un seul côté pour éviter ce genre de problèmes, en attendant la construction de parkings à étages.

T.B.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire