Le vice-président du Groupe de la Banque mondiale pour la Région Moyen-Orient et Afrique du Nord, Férid Belhaj, a exprimé la disposition de la Banque mondiale à mobiliser tous les financements nécessaires dont la Tunisie a besoin pour mettre en place les réformes économiques qui auront un impact sur le plan social.

La Banque mondiale accordera à la Tunisie, dans une première étape, des financements atteignant 400 millions de dollars (près de 1152,5 millions de dinars) pour les réformes d’ordre social. D’autres financements suivront pour soutenir les PME, acquérir des vaccins et fournir le soutien sanitaire nécessaire au pays, a fait savoir, hier, le vice-président du Groupe de la Banque mondiale pour la Région Moyen-Orient et Afrique du Nord, Férid Belhaj. Lors d’une rencontre entre la Cheffe du gouvernement, Najla Bouden, et une délégation de haut niveau de la BM au palais du Gouvernement à la Kasbah, Belhaj a également exprimé la disposition de la Banque mondiale à mobiliser tous les financements nécessaires dont la Tunisie a besoin pour mettre en place les réformes économiques qui auront un impact sur le plan social.

De son côté, la Cheffe du gouvernement a salué la grande confiance qu’accorde la BM aux institutions tunisiennes et sa disposition à financer les réformes lancées par le gouvernement, notamment celles qui revêtent un aspect social et qui visent à soutenir les catégories vulnérables.

La rencontre a été aussi l’occasion d’évoquer la situation économique délicate que traverse la Tunisie et les répercussions de la pandémie sur l’économie nationale et souligner la nécessité de mettre en place des programmes ambitieux de relance économique et d’initier les réformes nécessaires et urgentes.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire