Ben Romdhane, Bougrine et Eduwo ont tout fait… sauf mettre le ballon dans les filets. Il faut reconnaître qu’en face, Ali Jemal a sorti un grand match, sans doute le meilleur depuis le début de la saison, si ce n’est de toute sa carrière…

Sur le papier (ce qui a été confirmé sur le terrain du reste), l’Espérance est plus forte que l’Etoile. Le jeu des Espérantistes est bien structuré. L’effectif «sang et or» est composé de joueurs techniques, Ben Romdhane et Sabir Bougrine notamment, capables de sortir proprement le ballon et servir sur un plateau les attaquants.

Bref, une Espérance offensive à souhait, dont les attaquants ont tout fait, sauf mettre le ballon dans les filets, Kingsley Eduwo en particulier, brouillon dans les 30 derniers mètres, chose qui a empêché bon nombre de fois les actions offensives d’aller jusqu’au bout.

Iwuala, la fausse note !

Quand on recrute un joueur étranger, c’est pour donner le plus escompté et il doit être impérativement meilleur que les jeunes formés au club évoluant dans le même poste. Et même quand l’étranger en question est talentueux, il ne doit pas être non plus brouillon ou indiscipliné. C’est le cas d’Anayo Iwuala, trop brouillon samedi et au jeu ô combien agressif. Radhi Jaïdi a fini par comprendre que c’est la fausse note du système de jeu qu’il a mis en place contre l’ESS et a fini par le faire remplacer à la mi-temps par Farouk Mimouni. Une sage décision puisque l’entrée de ce dernier a apporté une plus-value à l’animation offensive.

Mais cela n’a pas suffi. Le manque flagrant de percussion, de la part d’Eduwo notamment, a privé l’Espérance de concrétiser sa domination.

Ali Jemal, l’homme du match

Côté étoilé, le seul joueur qui est sorti du lot est incontestablement Ali Jemal. Le portier étoilé a été l’homme du match. A lui seul, il a stoppé l’Espérance, notamment en deuxième mi-temps.

Il a effacé au moins deux buts tout faits. D’abord à la 57’ en s’interposant en deux temps aux tirs de Mimouni puis Ben Romdhane. En fin de match, il a arrêté un tir puissant de Ben Romdhane à trois minutes de la fin du temps réglementaire.

Bref, si le schéma tactique prôné par Roger Lemerre a fonctionné à merveille, c’est grâce à l’application, mais aussi la grande forme affichée par Ali Jemal. Les Etoilés ont complètement refusé le jeu, cherchant même à perdre du temps ce qui a, d’ailleurs, coûté cher au défenseur Abdelrazak Bouazra, expulsé par l’arbitre à la 89’ pour somme d’avertissements.

Cela dit, les Etoilés ont obtenu un précieux point samedi, eux qui n’ont fourni aucun effort pour gagner le match. Ils ont joué la défense à bloc et réussi, grâce à Ali Jemal, à bloquer l’attaque espérantiste.

crédit photo : © Mokhtar HMIMA
Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire