Le président de la Chambre syndicale des distributeurs de bouteilles de gaz domestique en gros Mohamed Mnif a fait savoir que la chambre observera une grève ouverte à partir, du 21 mars 2022, suite à l’échec des négociations.

Cette décision a été prise vu que le ministère de l’Industrie, des mines et de l’énergie n’a pas répondu favorablement aux revendications de la chambre, a-t-il expliqué, dans une déclaration à l’Agence TAP.

Il a fait savoir qu’une séance de travail tenue vendredi avec le ministère de l’industrie, n’a pas abouti à des solutions concrètes d’où la décision de la grève ouverte, au lieu de la grève annoncée pour les 21, 22 et 23 mars 2022.

De son côté, le ministère de l’Industrie a annoncé, dans un communiqué publié suite à la réunion, que les deux parties ont convenu de la nécessité de travailler conjointement pour résoudre tous les problèmes auxquels fait face ce secteur vital et d’adopter un plan et un calendrier dans le cadre d’une approche participative avec toutes les parties impliquées dans ce secteur.

Mnif a indiqué que la chambre réclame la réactivation des accords convenus auparavant avec le ministère concernant la mise en place de mécanismes permettant aux sociétés de distribution du gaz d’éviter la hausse excessive des prix des hydrocarbures qui impacte les marges bénéficiaires des sociétés de distribution.

La réunion a permis aussi de discuter des dispositions de l’arrêté commun entre plusieurs ministères, relatif à l’organisation du commerce et de la distribution des bouteilles de gaz et du pétrole d’éclairage.

Le secteur du commerce de bouteilles de gaz en gros compte environ 190 distributeurs qui fournissent près de 40 millions de bouteilles par an.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire