Ce serait peut-être la première fois où l’Espérance évoluera contre une équipe qui refuse le jeu. C’est que Jwaneng Galaxy compte quitter la compétition «en beauté».

L’équipe botswanaise de Jwaneng Galaxy F C, lanterne rouge avec un petit point, recevra l’Espérance Sportive de Tunis chez elle, à partir de 17h00 dans le cadre de la cinquième journée de la poule «C».

Logiquement, c’est le genre de rencontre qui ne peut changer le cours des choses, étant donné que même en cas de victoire au titre de ses deux matches restants, le représentant du football botswanais est déjà éliminé.

Même démobilisés, les adversaires de l’Espérance restent capables de se transformer en vrais trouble-fête chez eux, au stade de Gaborone. Cela ne pourrait pas compromettre la qualification au tour suivant du doyen des clubs tunisiens qui pourrait quand même être délogé de la cohabitation en première place avec le CR Belouizdad. Ce qui ne sera pas facile à digérer par les fans «sang et or».

Pour le moment, on n’en est pas là car tout porte à croire que l’Espérance a déjà atteint son rythme de croisière ces derniers temps surtout avec ses éclatants succès réussis contre le CAB (4-0) et l’ESS (2-0). On s’attend plutôt à une reconfirmation de regain de santé loin des bases du quadruple champion d’Afrique.

D’ailleurs, beaucoup d’éléments positifs plaident en faveur de cette hypothèse. En effet, rien qu’avec la récupération de Abdelkader Badrane, auteur de deux grands matches et celle de Hamdou El Houni qui a recouvré toutes ses sensations, l’Espérance est de plus en plus ragaillardie. Et on voit mal comment elle pourrait se laisser piéger par un adversaire sans expérience dans la plus prestigieuse des compétitions ?

Cela dit, même si encore une fois la ligne d’attaque n’a pas été efficace lors de la dernière sortie contre l’USBen Guerdane (0-0) à Radès.

De l’espace à exploiter

Il faut dire que l’USBG a littéralement refusé le jeu durant tout le match. Ce qui a rendu la mission de l’Espérance très dure pour déverrouiller une défense constituée de deux ou même trois rideaux.

Tout à l’heure, ce ne sera pas le cas car les Botswanais ne seront nullement intéressés par la fermeture du jeu. C’est qu’ils auront l’intention de quitter la compétition en beauté en offrant une victoire à leurs supporters aux dépens de l’un des géants d’Afrique. Du coup, beaucoup d’espace sera laissé et le jeu sera ouvert des deux côtés.

Et c’est ce dont rêve l’équipe de Bab Souika depuis longtemps déjà.

De surcroît, Radhi Jaïdi, le timonier «sang et or», pourra compter sur presque toutes ses pièces maîtresses, et ce, en plus de la forme très satisfaisante de son latéral droit Raed Fedâa qui est sur la voie d’éclipser Zied Mechmoum.

Le rôle des latéraux (ou excentrés) de l’Espérance sera déterminant aujourd’hui car il y va de la nette domination à mettre en place durant tout le match. Comme d’habitude. Côté formation,Radhi Jaïdi pourrait avoir recours à un 3-5-2 qui se transformera à tout moment en un 4-3-3, selon le cours des choses et selon les prédispositions de l’adversaire.

Ainsi, les trois axiaux pourraient être Badrane, Tougaï et Coulibaly et le milieu sera composé de Ben Romdhane, Bougrine et Chaâlali, alors que le duo d’attaque sera constitué de Iwala et Houni.

Bien sûr, Eduwo, Berrima, Mimouni et Marzouki pourraient être appelés à la rescousse le cas échéant.

Charger plus d'articles
Charger plus par Amor Baccar
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire