Les oliviers millénaires sont partout en Tunisie et il est peut-être temps de s’y mettre pour les situer géographiquement et décider de les protéger.

L’Association Musée Joossoor organise  à la Cité de la Culture Chédly-Klibi, aujourd’hui lundi 28 mars 2022 à partir de 15h00, une conférence ayant pour thème « Les oliviers millénaires, une étape vers le patrimoine naturel national, à inscrire dans la Constitution ».

A chaque fois qu’un olivier est abattu, pour être transformé en ustensile de cuisine ou pour devenir du vulgaire charbon, c’est une partie de notre histoire qui disparaît. Ceux qui sont coupables de ce genre de …sacrilège ne se rendent pas compte de ce qu’ils font et n’ont aucune conscience de la portée de leur geste.

Les oliviers millénaires sont partout en Tunisie et il est peut-être temps de s’y mettre pour les situer géographiquement et de décider de les protéger.

Ces arbres ont accompagné des centaines de milliers de générations et ont vécu toute la richesse de notre histoire à la faveur des changements, soubresauts et autres épopées glorieuses ou…malheureuses, qui nous sont parvenues pour illustrer la richesse du patrimoine de cette contrée.

Mais comment et de quelle manière le faire ? Comment procéder ? Quelles sont les priorités et les étapes ?  Comment faire de ces oliviers millénaires un  patrimoine national naturel ?

Bien d’autres questions se posent et, en ces circonstances exceptionnelles que le monde est actuellement en train  de vivre, n’est-il pas opportun de se demander si la conservation de tout ce qui fait notre patrimoine naturel n’est pas un devoir. Une incontournable nécessité.

La sécurité alimentaire  des générations futures, avec ces menaces qui guettent,  passe par là et elle n’est pas un vain mot.

Que sont devenues nos graines, nos semences (il est vrai que l’on s’efforce de les récupérer)  alors que, pour des raisons de productivité, on s’est lancé dans une course effrénée vers les choix qu’impose cette nouvelle colonisation que l’on  nous inflige en optant pour des grains ou plants hybrides ou manipulés ?

L’olivier n’échappe pas à cette manipulation et on a osé, pour gagner plus, opter pour des types étrangers qui, paraît-il, sont  précoces et produisent plus, tout en sachant qu’ils ont une durée de vie limitée.

D’éminentes personnalités interviendront pour mettre en relief l’importance que revêt la conservation de tout ce qui a fait de cette terre « le grenier de Rome »

Charger plus d'articles
Charger plus par Kamel GHATTAS
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire