Les difficultés budgétaires grippent la Chabiba qui espère l’ascension en Ligue 1.

La première phase du championnat de la Ligue 2 s’est achevée pour les Aghlabides, mais le flou persiste à cause des soucis administratifs et budgétaires de la JSK. En fait, le trio Méjri-Mouelhi-Fezzani s’est absenté des entraînements et a mis les voiles. Les dirigeants et les supporters ont été surpris vu que les responsables ont assuré une bonne partie des arriérés des joueurs afin de les motiver avant l’entame des prochaines rencontres qui s’annoncent délicates face au ST, EGSG et KS. Il est à rappeler que la JSK a eu l’opportunité de jouer les barrages à deux reprises au cours des dernières saisons. L’équipe a réussi cette épreuve une première fois, toutefois elle a échoué la saison écoulée. La JSK  a par la suite retrouvé  ses repères cette saison sous la houlette du coach Chehaïbi. Ce dernier a lancé des jeunes, à l’instar du gardien Hazgui, les Harbi, Hleli, Naffeti, Jammeli, Métiri et autre Tej. Ce groupe a été accompagné par les expérimentés Fezzani, Mouelhi, Méjri, Ben Salah et Abdennabi. Les supporters ont été satisfaits du rendement respectable présenté au cours des rencontres. Puis, l’arrivée de l’enfant du club Salem Guédhami à la barre a redonné de la confiance au groupe. En effet, les Aloui, Guerdabbou et Métiri ont brillé au cours des dernières rencontres.

Besoin de sérénité

Les rencontres des barrages sont différentes des autres matchs disputés. Le groupe a besoin d’assistance de la part des dirigeants et un travail spécifique. Toutefois, les proches du club commencent à douter du sérieux de la préparation vu l’absence quasi totale des responsables aghlabides. Pour leur part, les joueurs se sont relâchés  au cours de la rencontre amicale face au CSHL à Kairouan. Les camarades de Saïdi se sont inclinés (0-2). Les fans pensent que la Chabiba n’a pas préparé les barrages en raison des exigences financières des joueurs. Les dirigeants ont cherché des ressources, mais en vain. La contribution des supporters dans la dernière campagne de collecte de dons  n’a pas suffi à la trésorerie du club. Pour sa part, le coach Guédhami est dans l’embarras. Bref, la Chabiba est en difficulté, mais il est encore possible d’espérer aller loin dans la compétition.

Mohamed Sahbi CHAFRA

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Sahbi CHAFRA
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire