Les candidatures à ces deux examens restent faibles puisque cette évaluation n’est pas encore obligatoire
Le Bac fait, vraiment, de l’ombre aux autres examens nationaux qui ne manquent, pourtant, pas d’intérêt. L’explication est là : le Bac reste la seule référence pour tout le monde. Puisqu’il constitue l’unique étape d’évaluation de tout un parcours scolaire au niveau national. Aucune autre étape ne le précède.

En attendant le rétablissement du concours de la «Sixième» telle qu’il a été il y a une vingtaine d’années et, peut-être, de la «Neuvième», nos élèves continuent à se prêter au «jeu» des examens nationaux. En fin de la sixième année, un certain nombre d’écoliers choisissent de passer les épreuves du concours d’accès aux collèges pilotes. Certes, ils ne représentent que le tiers des effectifs inscrits dans ce niveau. Rien que cette année, ils seront près de 55.207 candidats à ce concours sur au moins 170.000 élèves poursuivant leurs études en ce niveau. L’année dernière, ils étaient plus nombreux : 56.814.

«Sixième»

On compte 30.314 filles sur 24.893 garçons. Tous ces candidats espèrent décrocher une place parmi les 3.750 offertes dans les collèges pilotes.

Faut-il le rappeler, le Ministère de l’Education a pris toutes les mesures nécessaires pour assurer le bon déroulement de ces examens. A cet effet, il a aménagé 27 centres de dépôt au niveau régional, 274 centres d’examen, 26 centres de collecte, 4 autres de collecte et de distribution ainsi que 7 autres de correction.

D’autre part, des dispositions spéciales ont été, également, adoptées en faveur des cas exceptionnels. Il s’agit, par exemple, d’ajouter le tiers du temps pour 13 candidats, 9 cas de grossissement de l’écriture, 5 autres élèves bénéficieront de sujets écrits en braille.

Bien sûr, les différentes épreuves se dérouleront pendant trois jours. Dès le jeudi 27 juin, on débutera par l’épreuve d’arabe de 8h00 à 9h00. De 9h30 à 10h15 ce sera au tour de l’anglais.

Le vendredi 28 les candidats se pencheront sur deux autres épreuves. De 8h00 à 9h00, ils aborderont le français et, de 9h30 à 10h30, l’éveil scientifique. Au cours de la journée de samedi, on terminera par les maths de 8h00 à 9h00.

Pour ce qui est de la proclamation officielle des résultats, elle se fera le vendredi 12 juillet 2019.

«Neuvième»

S’agissant, maintenant, des épreuves du Diplôme de fin d’études de l’enseignement de base (général et technique), il y a lieu d’indiquer qu’elles ont été fixées aux lundi, mardi et mercredi, 24, 25 et 26 juin 2019. 

Il y aura 26.464 candidats en lice convoitant les 3.125 places offertes dans les lycées pilotes. On remarque qu’il y a une baisse de près de 4.000 candidats par rapport à l’année précédente. Pour les candidats du Dfeeb technique, on a enregistré une hausse de 140 élèves. En effet, 326 élèves se présenteront, cette année, pour subir, durant les trois jours, les cinq épreuves au programme (les mêmes que leurs camarades du Dfeeb général). Il y aura, toutefois, quelques variations au niveau des matières inscrites. A la place des sciences de la vie et de la terre, les condidats  subiront une épreuve de sciences physiques. La durée des séances ne sera pas la même pour toutes les matières.

Le premier jour sera consacré à la rédaction arabe de 8h00 à 10h00. La deuxième séance consistera à passer l’épreuve d’anglais de 10h30 à 11h30. Au cours de la deuxième journée, les élèves subiront, aussi, deux épreuves. La première qui se déroulera de 8h00 à 10h00 concernera les SVT (de 10h30 à 11h30. Les maths fermeront la marche, le mercredi 26 juin de 8h00 à 10h00.

Charger plus d'articles
Charger plus par Amor CHRAIET
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire