Une nouvelle proposition de projet de loi a été élaborée concernant l’amendement de la loi électorale. Cette proposition de loi actuellement débattue  interdit les personnes dirigeantes d’associations caritatives ou utilisant leurs médias comme moyen promotionnel pour se présenter aux élections.

Chafik Sarsar, ancien président de l’Instance Supérieure Indépendante pour les Elections (ISIE), professeur de droit public et juriste, s’est exprimé sur les ondes de Radio Tunis Chaîne Internationale sur ce projet d’amendement de la loi électorale, le 17 juin 2019.

Lors de cette entrevue, Chafik Sarsar a considéré que cet amendement est une  » manœuvre frauduleuse  » et que l’adoption de ce projet ferait perdre aux élections leur aspect  » libre, intègre et transparent ».

Selon lui, juridiquement, cette loi serait impotente: « Cette loi est confectionnée sur mesure, et est pavée de mauvaises intentions », a déclaré l’ancien président de l’ISIE au micro de Anis Morai.

Charger plus d'articles
Charger plus par Leïla Ben Mansour
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire