Dans un entretien accordé à La Presse, Lotfi Ben Haj Kacem a mis en exergue les grands axes de la stratégie de travail sur lesquels repose la compagnie qui ne cesse d’innover depuis sa création. « On se retrouve aujourd’hui avec une gamme assez large de produits à même de répondre aux besoins de l’individu et de l’entreprise et d’offrir certaines  garanties  qui la différencie des autres compagnies. Il y a toujours la qualité de prestation et de service  d’une manière générale  qui fait la spécificité de Comar. Depuis toujours, nous avons mis le client au centre de notre stratégie de développement et aujourd’hui, nous commençons à utiliser les nouvelles technologies pour mieux servir nos clients  avec la mise en place d’un espace client sur notre site. Un espace appelé à offrir des prestations de qualité et à fournir toutes les informations nécessaires à notre clientèle. Par ailleurs, et dans un avenir proche des paiements en lignes seront possibles à travers cet espace », fait-il savoir.

 « La Comar c’est du sérieux. C’est un service pétri de passion, d’amour  et de respect à l’égard du client que nous tendons toujours à offrir en dépit d’un déficit enregistré dans cette activité », ajoute-t-il avant de déplorer l’exclusion des compagnies d’assurance des concertations se rapportant à la réforme du régime de la retraite, contrairement à ce qui se passe dans la majorité des pays de la rive nord de la Méditerranée.

« Il est anormal que les assureurs soient exclus de ces réflexions » se plaint-il. « Si on veut une réforme complète et des solutions pérennes, l’on ne peut se contenter d’une réforme basée sur le système de la retraite par répartition. Une dose de capitalisation est nécessaire en fonction notamment de l’historique des systèmes, de  l’évolution du pays et du niveau de vie. Il faut juste savoir ou placer le curseur pour bien ajuster la dose ».

Par ailleurs, Comar vient de lancer quelques nouveaux produits comme celui de la Comar santé internationale qui permet à ses clients de bénéficier d’une protection santé complète, en Tunisie et à l’étranger. Cette  couverture permet aussi un accès aux soins auprès des meilleurs spécialistes et établissements en Tunisie et à l’international.

Pour Hayett assurance vie, deux nouveaux produits sont aussi annoncés. Le premier a été lancé avec Amen Bank, il s’agit de « campus plus » pour financer les études universitaires des enfants alors que le deuxième produit d’épargne se rapporte à une nouvelle formule qui commence à faire son chemin en Tunisie et  qu’on appelle : produit en unité de compte ou produit multi-support  qui permet à l’assuré de placer son argent dans un fonds commun de placement au lieu d’aller acheter directement des actifs chez les intermédiaires en bourse ou chez les banques en passant par le contrat de l’assurance vie. Ceci va lui permettre de bénéficier de l’avantage fiscal de cette assurance.

Charger plus d'articles
Charger plus par Samir DRIDI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire