Djerba Selector est un festival de musique électronique qui tiendra sa première édition sur l’île d’Ulysse du 26 au 29 mai 2022. Sa particularité, c’est qu’il introduit le concept selector et vise à participer au développement du tourisme. Notons qu’un DJ selector est un artiste qui a une très grande culture musicale et qui est capable de mixer ces musiques ensemble. Rencontre avec Aymen Ghannoudi, le directeur du festival.

Parlez-nous du concept Djerba Selector et de ses objectifs…

Il s’agit en fait d’inviter des artistes étrangers qui sont en même temps des propriétaires de magasins de disques vinyles en Europe et qui sont d’anciennes légendes des années 90. Seront invités pour ces performances les artistes tunisiens également, à l’instar de DJ Mourad qui est la légende des années 90. Ces DJ vont jouer pendant une heure des sélections de leurs collections. Toutes les performances de ces DJ seront retransmises en live sur la chaîne Youtube de Sacre Radio, un des meilleurs clubs parisiens. Même si ces artistes font du techno cette fois-ci, ils vont laisser parler les mélomanes qui sont en eux. Le Selector est donc un concept où le DJ va jouer tous les genres. C’est aussi grâce à cette première édition, la notoriété de Djerba, et l’ouverture des vols Low Cost que nous espérons participer à l’essor touristique de cette île très prisée par les étrangers et les Tunisiens. C’est pour cette raison que nous avons fait coïncider ce festival avec les assises du tourisme.

Une idée sur le contenu…

Il y aura un mélange artistique entre la scène locale et des professionnels étrangers qui sont devenus des légendes dans le genre. C’est une grande rencontre pour artistes selectors et programmateurs radio. Nous avons planifié pour donner le maximum de visibilité à l’étranger et grâce au soutien de l’IFT, nous avons pu inviter des journalistes de TRAX magazine et du webzine Resident Advisor par exemple.

Comment voyez-vous ce festival à long terme ?

Notre objectif à long terme est de ramener les festivals les plus importants d’Europe à Djerba comme cela s’est passé au Zanzibar.  Il y a de grandes enseignes du Selector qui peuvent varier l’offre touristique tunisienne.

Quel est le profil du public du Selector

En fait, il s’agit d’un public très cultivé qui n’est pas là pour être dans le genre rave party. Ces visiteurs ont des connaissances musicales et ils vivent ce genre de festival comme une fête conviviale. C’est le genre de public qui va écouter trois heures de musique et découvrir ensuite l’île.

Charger plus d'articles
Charger plus par Salem Trabelsi
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire