Les panneaux de signalisation routière ou autres sont placés généralement sur les bas-côtés des routes, au niveau des virages et des ronds-points, à l’entrée des villes… Ils facilitent la circulation en indiquant les directions à suivre et l’emplacement de certains établissements administratifs. Ils informent également les automobilistes et les usagers d’éventuels dangers qu’ils peuvent rencontrer (ralentisseur, radar, animaux…).  Seulement, une fois installés, ces panneaux ne sont plus entretenus. Plusieurs d’entre eux ne sont plus d’actualité et peuvent même induire en erreur les usagers de la route. D’autres sont illisibles avec les bords rongés par la rouille. Ils agressent le paysage. Quelques-uns sont délaissés et constituent des obstacles et des dangers pour les passants. Une campagne de mise à jour et de contrôle de ce mode de cognition de la part du ministère de l’Equipement s’avère nécessaire, au moins une fois tous les trois ou cinq ans. Les services municipaux devraient également faire de même pour les panneaux installés mais délaissés par les privés.

Dhaou MAATOUG

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire