A chaque match, à chaque compétition, et dans tous les sports, on a la main sur le cœur et on prie Dieu pour que cela se passe avec les moindres dégâts et ne dégénère pas avant même de commencer. On ne peut plus continuer ainsi. Alors qu’en Europe, les spectateurs sont assis à quelques mètres du terrain et qu’il n’y a aucun obstacle entre les gradins et l’aire de jeu et que chacun encourage sportivement son équipe, chez nous c’est tout à fait le contraire. Il faudrait prendre des mesures encore plus draconiennes pour calmer les ardeurs des uns et des autres. Mais d’abord, et surtout, contre les dirigeants et les joueurs qui doivent donner l’exemple et comprendre, une fois pour toutes, qu’assister à une rencontre est un moment de plaisir et de défente, et non une occasion de donner libre cours aux instincts belliqueux et à la violence que rien ne peut justifier.

T.B.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire