Les différentes parties prenantes s’engagent pour un meilleur accompagnement des porteurs d’idées et de projets verts. Avec pour axe stratégique et prioritaire l’amélioration du climat d’investissement vert et circulaire.


Dans le cadre des activités du réseau Partenariat national de soutien aux Switchers (PNS), composante du projet Promotion de l’entrepreneuriat vert et circulaire en Tunisie » faisant partie du programme SwitchMed, mis en œuvre par le Citet avec l’appui technique et financier du Centre d’activités régionales pour la consommation et la production durables à Barcelone, le Citet a, tout récemment, organisé, à son siège à La Charguia, un atelier intitulé «Partenariat national de soutien aux Switchers (PNS), un outil de renforcement de l’écosystème de l’entrepreneuriat vert et circulaire en Tunisie ».

Il s’agit là d’une tendance économique déjà traduite par « Swith Med », initiative lancée depuis 2013, afin d’unifier les efforts autour d’un réseau élargi intégrant les différents acteurs publics et privés. La société civile est aussi de la partie, de par son rôle fédérateur et sa force de pression et de proposition. Tous s’engagent pour un meilleur accompagnement des porteurs d’idées et de projets verts. Avec pour axe stratégique et prioritaire l’amélioration du climat d’investissement vert et circulaire. Soit un secteur qui n’est pas donné à tous. Sauf que cette économie amie de l’environnement nécessite bien des incitations d’ordre financier et législatif. Toujours est-il que ce secteur demeure, sous nos cieux, un parent pauvre. C’est que l’idée d’investir dans l’écologie n’a pas, jusque-là, fait son chemin.

Sept axes prioritaires

L’ouverture de cet atelier a été assurée par Mme Kmaira Ben Jannet M’zali, directrice générale du Citet, M. Nabil Hamdi, point focal du programme « Switch Med » au ministère de l’Environnement, ainsi que M. Hicham Salem, chef du projet Entrepreneuriat vert au Centre d’activités régionales pour la consommation et la production durables de Barcelone. Trois partenaires clés dans la mise en réseau des acteurs de l’économie verte et durable en Tunisie. Le débat a débouché sur l’identification et la validation de sept axes majeurs : instauration d’un cadre régulateur favorable, soutien à la concrétisation des projets verts ambitieux, création d’un label « Green » national, mise en place d’un système d’information et de communication performant sur l’entrepreneuriat vert et circulaire. Les participants ont également recommandé une task force finance, un système d’éducation et de sensibilisation environnementale, ainsi qu’un modèle de gouvernance du PNS.

Au terme des travaux, une charte morale d’engagement au PNS a été approuvée et signée par les représentants des différents membres ayant exprimé leur intérêt pour faire partie de ce réseau. Et partant, toute initiative économique incarne forcément cette éthique écologique.

Charger plus d'articles
Charger plus par Kamel FERCHICHI
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire