Le vendredi en début d’après-midi, les cheminots ont décidé de faire grève sans prévenir, prenant ainsi de court les usagers. Il faut dire que ce n’est pas la première fois qu’ils procèdent de cette façon, et ce ne sera certainement pas la dernière. Peu importe les raisons qui sont derrière cette action qui prend en otage les citoyens, qui ne sont pour rien dans les litiges qui opposent ces travailleurs à leur direction qui, apparemment, se fout comme d’une guigne de ces mouvements.

Sinon, comment expliquer qu’il n’y a jamais une réaction de la Sncft ni des autorités compétentes.

T.B.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire