Par Abdelkrim DERMECH
ENTRE le syndicat Ijaba et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, les ponts du dialogue sont désormais rompus dans la mesure où, contrairement aux accords entre les deux parties et alors qu’on croyait annoncer la fin de la crise et le sauvetage de l’année universitaire, les syndicalistes d’Ijaba ont annoncé qu’ils continueront leur mouvement de boycott des examens tant qu’ils n’auront pas obtenu la satisfaction de leurs principales exigences, en premier lieu la publication de l’accord signé dans le Journal officiel de la République tunisienne (Jort).
Face à la situation de blocage et d’incompréhension caractérisant désormais les rapports Ijaba-ministère de l’Enseignement supérieur au point que le spectre de l’année blanche est devenu une menace sérieuse, s’est posée l’urgence de trouver une solution consensuelle à l’élaboration de laquelle contribueront toutes les parties prenantes impliquées dans la réussite de l’année universitaire en cours.
C’est là l’essentiel de la décision annoncée, hier, à l’issue de la rencontre entre le ministre de l’Enseignement supérieur et le secrétaire général de l’Ugtt.
Il s’agit maintenant de dépasser les divisions et de mettre de côté les rivalités à caractère syndical pour «travailler ensemble afin de boucler l’année universitaire le plus rapidement possible et préserver les intérêts des étudiants et la crédibilité des diplômes scientifiques».
Au-delà du nouveau statut exigé par les universitaires, le versement des primes que les accords prévoient, le plus important maintenant est que le monde universitaire se mobilise dans le but de sauver l’année et de faire éviter à nos étudiants la perte d’une année de labeur, de sacrifices et de dévouement.
La voix de la raison et du dialogue ayant fini par prévaloir, l’on s’attend à ce que les responsables du syndicat Ijaba reviennent à de meilleurs sentiments, acceptent de rejoindre le consensus et assument leur part de responsabilité dans la préservation de la crédibilité de l’université tunisienne.

Charger plus d'articles
Charger plus par Abdelkrim DERMECH
  • Des retraités productifs

    Les retraités sont depuis la révolution au centre de polémiques multiples qui n’ont pas ma…
  • Municipales à décoder

    Au moment où la classe politique, la société civile et l’élite intellectuelle se murent qu…
  • Une semaine décisive

    Cette semaine sera, de l’avis de plusieurs observateurs et analystes politiques, une semai…
Charger plus dans Editorial

Laisser un commentaire