Après avoir essuyé deux défaites consécutives, les Etoilés sont désormais dos au mur. Une réaction est plus que nécessaire cet après-midi pour sortir la tête de l’eau au risque de s’enfoncer davantage.

C’est une fin de saison le moins qu’on puisse dire houleuse que traverse l’Etoile du Sahel. L’équipe est dirigée par un staff technique intérimaire conduit par Moez Gazzah étant qu’elle a épuisé son quota de trois entraîneurs par saison. Et comme le fameux choc psychologique n’a pas opéré dimanche dernier avec Gazzah, l’ESS a concédé devant l’EST sa deuxième défaite consécutive.

Une contreperformance survenue une semaine après la défaite concédée à domicile devant l’USM (4-2).

A cause de ces deux contreperformances successives, l’équipe a dégringolé dans le classement. L’ESS occupe la cinquième place au classement du Play-off, soit l’avant-dernier de la classe. Un rang qui est bien loin des attentes des supporters qui aspiraient au moins à une place qualificative à l’une des compétitions continentales interclubs.

Le mental avant tout le reste…

Si les Etoilés ont perdu le classico dimanche dernier, c’est essentiellement à cause d’un mental collectif défaillant, à commencer par Abdelrazek Bouazra qui a perdu malencontreusement la balle devant Chaâlali avant de marquer contre son camp. Ses camarades n’ont pas fait mieux, en particulier les joueurs cadres qui sont passés tous à côté de la plaque, Vinny Bongonga notamment, incorporé à la 72’ dans la perspective d’apporter une plus-value à l’animation offensive avant d’être remplacé à la 89’ étant qu’il n’a pas rempli sa mission.

Bref, pour éviter une troisième défaite d’affilée tout à l’heure à Radès face au CA et ramener au moins un point de Tunis, Moez Gazzah doit axer toute son approche sur le volet mental. C’est que ses protégés, à commencer par les joueurs cadres, étaient hors sujet dimanche au point d’être incapables de créer la moindre grosse occasion tout au long du match.

Retour de Yassine Amri

Ecopant un carton rouge contre l’USM pour jeu dangereux, Yassine Amri, qui a été suspendu dimanche dernier face à l’EST, reprend du service cet après-midi. Un renfort de taille pour le coach étoilé.

Cela dit, le staff technique dispose ainsi d’un effectif au grand complet. Gazzah a donc toutes les cartes en main. A lui de savoir les exploiter dans la perspective de rectifier le tir avant qu’il ne soit trop tard.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire