Leader incontesté avec quatre longueurs d’avance sur le dauphin monastirien, l’EST se déplace cet après-midi à Sfax avec l’intention de ramener un résultat positif, histoire de maintenir la cadence. Le but est de garder la distance par rapport à ses poursuivants directs.   

Le large succès obtenu jeudi dernier devant l’USBG a laissé de fortes impressions, mais aussi une large satisfaction auprès des supporters. Outre qu’il s’agit d’une large et nette victoire sur le score sans appel  3 à 0, l’équipe a déroulé aisément son jeu et, le plus important, des joueurs cadres ont retrouvé tous leurs éclats, Anis Badri notamment. Mais il n’y a pas que Badri qui a laissé une bonne impression jeudi, Hamdou El Houni a sorti un match plutôt correct. Certes, le Libyen n’est pas encore à son meilleur niveau, mais il y a une nette amélioration dans son rendement. D’autres joueurs ont également donné satisfaction. Mohamed Ali Ben Romdhane, en particulier, qui s’est réconcilié enfin avec le public, grâce au but qu’il a marqué dans les filets benguerdanais. Farouk Mimouni a décimé les doutes, en triplant la mise. Quant à Eduwo et à défaut de mettre la balle dans les filets, il était derrière le but de Ben Romdhane, car c’est lui qui a déstabilisé le gardien sudiste. Ben Romdhane, en roue libre, n’avait qu’à terminer le travail. Quant à Iwuala, il a pesé lourdement sur la défense sudiste et a apporté une plus-value à l’animation offensive.

Les cartes en règle…

Tout cela pour dire que, cet après-midi, Radhi Jaïdi a les cartes en règle. Il suffit de reproduire le même rythme de jeu, imposant et vif. Tout à l’heure, le coach « sang et or » a intérêt  à appliquer le proverbe : « On ne change pas une équipe qui gagne ». L’approche tactique et les changements opérés contre l’USBG ont si bien marché qu’il vaut mieux préserver les mêmes choix, en affichant la même détermination d’en découdre au plus vite. Car pour contrer le CSS chez lui, il vaut mieux le surprendre d’entrée pour pouvoir le déstabiliser. L’EST, qui a retrouvé son âme collective, jeudi, a intérêt à tenir la cadence, tout à l’heure, en alliant la manière et le résultat. C’est essentiel pour garder la distance  par rapport à ses poursuivants directs, mais aussi pour garder la bonne ambiance qui se dessine depuis jeudi.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire