Signature d’une convention de coopération bilatérale entre la Tunisie et la Mauritanie dans les différents domaines de la culture.

Entre la République Tunisienne et le Gouvernement de la République Islamique de Mauritanie, une convention-cadre a été signée dans la matinée du vendredi au siège du ministère des Affaires culturelles. Une étroite collaboration sera mise en application sur la période allant de 2022 à 2024, renouvelable.

Cette collaboration touchera plusieurs secteurs de la production culturelle, à savoir le patrimoine avec toutes ses disciplines, le secteur des arts de l’audiovisuel et ses spécialités, la culture numérique, la création musicale, la littérature et l’édition, les droits d’auteur, les arts plastiques, l’action culturelle…Ces multitudes champs relatifs à la culture seront investis selon un programme spécifique à chaque discipline dans le cadre de cette coopération. Chacun de nos pays donnera un apport majeur pour le rayonnement d’un patrimoine et d’une culture commune tout en respectant nos diversités.

Cette convention cadre vise, en effet, à activer le partenariat et l’échange d’expériences dans ces domaines de la culture, comme l’a bien souligné Madame Hayet Ketat Guermazi, ministre des Affaires culturelles, qui a insisté sur le rôle de la culture dans le rapprochement des peuples et la construction de ponts de créativité au-delà des frontières géographiques entre nos deux pays.  Elle a, par la même occasion, tenu à rappeler l’importance des industries culturelles et l’apport économique et civilisationnel que la culture peut apporter.

Elle a aussi souligné la valeur culturelle et patrimoniale de la Mauritanie et les liens historiques profonds qui unissent la Tunisie à ce pays, qui jettent les bases de grandes et importantes possibilités de partenariat dans le présent et dans l’avenir. Pour sa part, le ministre mauritanien de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, M. Khattar Ould Chibani, a exprimé la réelle volonté de son pays de bénéficier des expériences des deux pays dans toutes les disciplines et d’ouvrir de nouvelles perspectives pour la culture en tant que moteur économique et de développement.

Charger plus d'articles
Charger plus par Asma DRISSI
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire