La Tunisie, neuvième fournisseur de l’Union européenne (UE) en habillement est capable d’augmenter la valeur de ses exportations dans ce domaine de plus de 25 % vers ce groupement pour atteindre 2 300 Millions d’euros, d’ici la fin de cette année, selon l’analyse du Centre technique du textile (CETTEX) publiée, lundi.

La réalisation de cet objectif est tributaire de la préservation du rythme actuel d’évolution et la concrétisation de plusieurs actions, a expliqué la CETTEX, qui s’est basée dans son analyse sur des données d’Eurostat, la direction générale de la Commission européenne chargée de l’information statistique à l’échelle communautaire.

Parmi ces actions figurent la mise en place d’un plan d’accompagnement des investisseurs et des donneurs d’ordres, afin de tirer profit des opportunités existantes et qui se présenteront sur le court terme et l’amélioration des services annexes au profit des entreprises exportatrices (Logistiques, douanes, ….).

Il s’agit également, de maîtriser davantage la réactivité et les délais de livraison et d’accélérer la mise en place de l’accord bilatéral avec l’UE (application de la règle de la simple transformation pour un quota de 5 ans).

Hausse de 21,67 % des exportations de la Tunisie au premier trimestre de 2022 par rapport à la même période de 2021

La valeur des exportations de la Tunisie vers l’UE s’est établie à 572,7 millions d’euros (3 mois 2022) enregistrant une augmentation de 21,67 %, par rapport aux 3 mois 2021 et préservant sa 9e place, a fait savoir le Centre.

Cette performance prouve la capacité des entreprises industrielles à répondre à la demande internationale en termes de qualité, de réactivité, de flexibilité et de délais et à saisir les opportunités qui se présentent sur les marchés extérieurs, selon la même source.

La valeur des exportations tunisiennes d’habillement pour les 3 premiers mois de 2022 représente 31 % du total du chiffre d’affaires à l’exportation d’habillement vers l’UE réalisé par la Tunisie durant l’année 2021, ce qui augure d’une bonne relance pour l’année 2022 qui sera, probablement, une année exceptionnelle pour le secteur TH tunisien, prévoit le CETTEX

Ces prévisions se confirment à travers le retour des investisseurs étrangers de renommée vers le site tunisien comme le groupe Italien CALZEDONIA l’un des leaders européens (5 500 magasins répartis sur 53 pays) de la fabrication des articles chaussants, leggings et maillots de bain qui vient de confirmer la construction de deux grandes usines (Mega Factories) en Tunisie. Cette nouvelle création devrait favoriser la création de près 1 000 postes d’emplois, a ajouté la même source.

Il s’agit également de l’intention de près de 40 % des donneurs d’ordres européens qui réalisent leurs productions en Asie de réorienter leurs modes d’approvisionnement vers les pays de proximité et la réalisation des extensions et de nouveaux investissements par les entreprises du secteur.

Croissance à deux chiffres de tous les fournisseurs de l’UE

Tous les fournisseurs de l’UE d’habillement ont affiché une croissance des exportations à deux chiffres. La Chine demeure le premier fournisseur de l’Europe avec une croissance de 28,87 % de ses exportations, durant les trois premiers mois 2022, par rapport aux trois mois de 2021 et a même dépassé les performances réalisées en 2019 (+12,29 %).

Les exportations du Bangladesh ont enregistré également, une croissance remarquable de 51,42 %, faisant de la confection le pivot de son économie. Le pays s’est imposé comme un acteur majeur dans le monde du « Fast-Fashion « et a profité pleinement de l’accord préférentiel avec l’UE (TSA).

La Turquie, troisième fournisseur de l’UE en habillement, marque une hausse importante de ses exportations pour les 3 mois 2022 par rapport aux 3 mois 2021, dépassant le niveau atteint en 2019 (+24 %). À noter que cette dernière, jouit d’atouts très attractifs qui améliorent la compétitivité de son secteur Textile Habillement, a fait savoir le CETTEX.

Le centre a cité dans ce cadre l’union douanière avec l’UE pour appliquer la règle de la simple transformation pour les exportations vers les marchés européens, la dépréciation remarquable de sa monnaie nationale, par rapport au dollar américain et l’intégration verticale de l’industrie TH avec une maîtrise de l’ensemble de la chaîne de valeur.

Les exportations du Maroc ont aussi enregistré une croissance remarquable de 30,97 % pour les 3 mois 2022, par rapport aux 3 mois 2021 et dépassant la valeur des exportations de l’année 2019 (+9,53 %).

Les autres fournisseurs asiatiques ont enregistré des croissances à l’exportation à deux chiffres sur l’UE durant les trois premiers mois de 2022 par rapport à la même période de 2021. Toutefois, L’Inde, le Cambodge, l’Indonésie et les Philippines n’ont pas encore retrouvé les performances de 2019.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire