Le joueur est sous contrat avec l’EST jusqu’au 30 juin 2023. Le club garde donc un droit de regard, sachant que l’EST n’a pas laissé partir son joueur l’année dernière, ni celle d’avant…

Ce n’est pas la première fois que des clubs étrangers s’intéressent au milieu «sang et or», Mohamed Ali Ben Romdhane. En septembre 2020 alors qu’il n’avait que 21 ans, le journal L’Equipe avait fait savoir que l’ES Saint-Etienne s’intéressait au joueur. A l’époque, certaines voix se sont élevées pour dire que son départ serait prématuré, sachant qu’au mois de juillet de la même année l’OGC Nice s’est également intéressée au joueur.   

Au mois de juin dernier, l’international tunisien était annoncé sur les tablettes du club turc de Galatasaray. Le club stambouliote aurait même formulé une offre officielle à la direction de l’EST.

Cap sur le Nil ? 

La seule chose qu’on sait sur le contrat qui lie Mohamed Ali Ben Romdhane, c’est qu’il court jusqu’au 30 juin 2023. L’EST a donc un droit de regard, outre son droit à la prime de formation.

Selon nos informations, l’international «sang et or» est de nouveau sollicité hors de nos frontières. Cette fois-ci, ce sont les deux clubs cairotes, Al Ahly et Ezzamalek, qui s’intéressent à lui.

A 22 ans, c’est un bel âge pour partir tenter une aventure professionnelle hors des frontières. Reste à savoir si la direction de l’EST laisserait cette fois-ci partir son joueur. Les choses se clarifieront à la fin du mois de juin, une fois la saison terminée.  Du côté du joueur, il y a l’envie de changer d’air.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire