Après le penalty raté contre l’EST, le but de la délivrance contre l’USBG.

Stade Hamadi-Agrebi de Radès. CA-USBG (2-1). Buts de Nader Ghandri (45+ 2’) sur penalty, Fakhreddine Ouji (48’) et Chiheb Lâabidi (86’). Temps orageux et voilé. Arbitrage d’Ameur Chouchene secondé par Mohamed Bekir et Ramzi Ben Fredj. Quatrième arbitre : Haithem Kossai. Commissaire du match : Ferid Sehli. Arbitre VAR : Yosri Bouali. Assistant VAR : Khalil Hassani.

CA : Seifeddine Charfi, Ghazi Abderrazak, Skander Lâabidi, Nabil Lâamara, Aziz Gasmi, Larry Azouni (Chamakhi), Amadou Sabo (Hamdi Lâabidi), Nader Ghandri, Zouhaier Dhaouadi (capitaine), Edem Taoues (Edem Garreb), Youssef Snana (Chiheb Lâabidi).

USBG :  Noureddine Farhati, Chawki Khedher, Sedik Mejri, Mohamed Amine Mhadhebi (capitaine), Anass Sassi, Gil Bahia, Rejaibi, Wadhah Zaidi, Arnaud Banga Presnel (Mohamed Hamed). Rafik Kamergi, Alaa Dahnouss (Fakhreddine Ouji)

L’opportunité s’offrait hier au CA pour retrouver les places d’accessit continental, surtout après le faux pas de l’Etoile à Sfax face au CSS. Jouer crânement ses chances et ne plus se perdre en conjectures, tel est le message transmis par Adel Sellimi ces derniers jours, et qui sait ce que le destin réserve au CA.

Quelque peu relancé vers la course au podium après sa victoire contre l’USM, un concurrent qui accueillait hier le leader, le CA recevait quant à lui l’USBG, un club qui a traîné son spleen sous « l’autorité » d’Aymen Chawat, et ce, depuis que le club a composté son ticket vers le play-off. Qui donc d’Adel Sellimi ou du tandem Hakim Aoun-Larbi Jaber aura le dernier mot ? Seule l’implacable vérité du terrain compte. Ce faisant, durant le premier quart d’heure, l’USBG subit et le CA s’installe. Bloc bas des visiteurs et Onze d’attaque pour les locaux. Rien à signaler au milieu de la première période, mais le CA pousse et l’USBG tient bon. En fin de première période, plutôt en fin de money-time, alors que l’on se dirigeait vers une parité à la mi-temps, le CA s’en remet à son sauveur « éternel », Zouheir Dhaouadi. Avec du métier, il bénéficie d’un penalty que transforme Ghandri. Tout est désormais à faire et à refaire pour l’USBG. De retour de pause, coaching payant de Hakim Aoun qui lance Fakhreddine Ouji. Dès la reprise, ce dernier égalise et le CA doit donc se ruer vers l’avant. Grosse pression clubiste par la suite. Attaque contre défense mais le CA n’y arrive pas, jusqu’à la 86’, la délivrance : Chiheb Lâabidi s’élève et trompe de la tête Farhati. Tout est pardonné pour Chiheb Lâabidi !

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire