Le mouvement Ennahdha a affirmé que le président du parti, Rached Ghannouchi, n’a pas été informé de la décision d’interdiction de voyage émise à son encontre.

Convaincu que l’affaire de « l’appareil secret du parti » est une affaire « truquée », Rached Ghannouchi sera toujours à la disposition de la justice équitable et indépendante, souligne le parti dans une déclaration publiée vendredi soir.

Le parti a assuré que Ghannouchi n’a aucune intention de voyager à l’étranger, malgré les invitations qu’il a reçues pour participer aux manifestations internationales, dont le Forum de Davos en Suisse.

Ennahdha a mis en garde contre les pressions continues qu’exerce « inlassablement » Kaïs Saïed sur le pouvoir judiciaire.

« Il s’agit d’une tentative de détourner l’opinion publique des préoccupations des Tunisiens et la crise politique et économique provoquée par « le putsch contre la Constitution », estime le parti.

Et d’ajouter : « Les autorités putschistes essayent de camoufler leur échec à améliorer les conditions de vie des Tunisiens qui souffrent de la flambée exponentielle des prix ».

Le juge d’instruction près le Tribunal de première instance de l’Ariana a émis, vendredi, une décision d’interdiction de voyage à l’encontre de trente-quatre personnes impliquées dans l’affaire dite de l’appareil secret d’Ennahdha, dont le président du parti Rached Ghannouchi, a déclaré vendredi à la TAP, Fatma Boukatayya, porte-parole de la juridiction.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire