Un Certain Regard, section parallèle compétitive du Festival de Cannes a attribué le prix de la meilleure performance, en exaequo, au Tunisien Adam Bessa dans Harka et à la Luxembourgeoise Vicky Krieps dans Corsage.

Le Palmarès de la Section Un Certain Regard, organisée du 17 au 27 mai, a été dévoilé vendredi, à la veille de la cérémonie de clôture du 75ème Festival de Cannes organisé du 17 au 28 mai. Adam Bessa a été primé pour son rôle (Ali) dans Harka, un long-métrage de fiction (90′), écrit et réalisé par Lotfy Nathan. Cet américain d’origine égyptienne est à son premier film qui est une coproduction entre la Tunisie, la France, le Luxembourg et la Belgique.

Cinetelefilms prod (Tunisie) et Cinenovo (France) sont à la production de Harka dont le tournage a eu lieu dans le Sud du pays a représenté la Tunisie à Un certain Regard. Selon un communiqué du festival de Cannes, « centré sur le cinéma d’auteur et de découverte, Un certain Regard 2022 a proposé 20 longs métrages dans sa compétition. Sept d’entre eux sont des premiers films qui concourrent également pour la Caméra d’or.  »

Najib Allagui (Omar), Salima Maatoug (Alyssa) et Ikbal Harbi (Sarra) sont également au casting de Harka, « une parabole moderne sur la résistance. Ali, un jeune Tunisien rêvant d’une vie meilleure, vit une existence précaire en vendant de l’essence de contrebande au marché noir local. A la mort soudaine de son père, Ali doit s’occuper de ses deux soeurs et de leur expulsion imminente.. ».

Dans une ionterview publiée sur le site du festival de Cannes, le réalisateur a déclaré; « j’ai eu tellement de chance d’avoir Adam Bessa (Ali) à mes côtés pour ma première expérience …C’était très facile de lui parler, il était attentionné, intelligent… ».

Autour du tournage, il décrit une belle aventure malgré des conditions climatiques difficiles où il faisait 50 degrès.

Au palmarès de cette édition de « Un Certain Regard » figurent cinq autres films ; Les Pires de Lise Akoka & Romane Gueret (prix Un certain Regard), Joyland du Pakistanais Saim Sadiq (prix du jury), le Roumain Alxandru Belc pour Metronom (Prix de la mise en scène), Mediterranean Fever de la palestinienne Maha Haj (prix du meilleur scénario) et Rodéo de la Française Lola Quinvoron (coup de cœur du jury).

Le jury présidé par l’Italienne Valeria Golino (actrice, réalisatrice et productrice), était composé de Debra Granik (réalisatrice), Joanna Kulig (actrice), Benjamin Biolay acteur et interprète) et Edgar Ramirez (producteur).
Quatre films de réalisateurs d’origine arabe dont Harka ont figuré la section Un Certain Regard ; Plus que Jamais de Emily Atef (Allemagne/France), Mediterranean Fever de Maha Haj (Palestine) et Le Bleu du Caftan de Maryam Touzani (Maroc).

Les films Un Certain Regard seront projetés du 1er au 07 juin à Paris, au Reflet Médicis.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire