Par Maherzia LIMAM

Je suis désolée….. Oui, malgré toute mon humanité, toute ma sensibilité innée, toute mon émotivité maladive, toute la tristesse, toute la peine que j’éprouve spontanément devant le malheur, la faiblesse, la misère de l’autre…
Oui, malgré ma rage, ma colère, ma faiblesse, mon incapacité à agir contre l’injustice, la criminalité, les guerres injustes avec tout ce qu’elles entraînent avec elles : la mort, la désolation, la pauvreté, la destruction, etc.
Oui, je suis désolée, sincèrement, parce que je n’arrive pas à ressentir tout ça depuis le début de la guerre en Ukraine !!!!

Pourquoi, me diriez-vous?…

Eh bien, pour la simple raison que pendant que je vivais tous ces sentiments, depuis mon tout jeune âge, devant ce qu’enduraient et endurent encore plusieurs pays arabes et africains, parce que l’Occident (Europe et Etats-Unis) en a décidé ainsi, chacun pour ses propres intérêts, eh bien, ces derniers, Ukrainiens compris, n’ont rien ressenti vis-à-vis de ces peuples à qui on a volé les richesses, les terres et même les identités (il suffit de regarder du côté de la Palestine); ils restaient tous indifférents, ceci, s’ils n’apportent pas leur soutien à leurs gouvernants.
Il suffit aussi de se rappeler la réaction des Européens, Ukrainiens en premier lieu, lorsqu’il a fallu organiser l’évacuation des populations d’Ukraine après l’invasion russe, comment ils ont exigé la priorité de passage aux personnes (à la peau blanche et aux yeux bleus)…
Non, je suis désolée, je ne peux pas oublier comment le Président américain a qualifié le Président russe de «criminel de guerre», parce qu’il a bombardé et tué des Ukrainiens, des Occidentaux, des non-Arabes, des non-Africains, des non-Asiatiques, des non-musulmans……
Et lui alors, et ses prédécesseurs et ses confrères européens…… quelle qualification plus forte que criminels de guerre mériteraient-ils qu’on leur donne, ou bien, sous-entend-il que les victimes de leurs guerres et de leurs invasions ne sont pas des êtres humains au même titre que les Ukrainiens ?
Désolée, mais chaque fois que mon cœur tend à s’émouvoir, ou que mes larmes commencent à perler à mes yeux, quelque chose, au fond de moi, m’interpelle et refait passer devant mes yeux le film sanglant des victimes palestiniennes, irakiennes, syriennes, libyennes, yéménites, japonaises et encore et encore, et encore…. Là, je ravale mes larmes, et je presse mon poing sur mon cœur pour l’empêcher de s’émouvoir.
Et d’ailleurs, à propos de Palestiniens, avez-vous remarqué la réaction américaine et son indignation à la suite de l’assassinat de la journaliste Chirine Abou Akleh par l’armée israélienne ???!!! N’allez surtout pas croire qu’ils ont eu de la peine pour la journaliste (palestinienne), non et mille fois non, la seule et principale raison de leur indignation c’est que la journaliste portait la double nationalité palestinienne et ( américaine), voilà… ne soyons pas naïfs.
Je sais que plusieurs personnes vont me condamner, à commencer par ma conscience, pour mes propos, qu’ils vont qualifier d’inhumains, mais je n’y peux rien, tant pis.

M.L.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire