crédit photo : © Mokhtar HMIMA
Suspense jusqu’au bout et des Sudistes plus adroits face à des Nordistes sortis par le portier Farhati.

Entre deux équipes dégagées de tout fardeau en championnat, on ne pouvait qu’assister à un match plein. Le match débuta légèrement à l’avantage des Cabistes qui ont failli surprendre leurs adversaires à la 14 ‘ lorsque Sassi cadre sa frappe mais Ayari repousse. Petit à petit, la partie s’équilibre jusqu’à ce que l’USBG exploite un mauvais placement des défenseurs bizertins pour ouvrir la marque (25 ‘). Par la suite, le CAB laisse davantage l’initiative à son hôte sudiste qui a dominé les débats et a créé plus d’une occasion par Rjaibi, Zaidi ou encore Wadhah .

La métamorphose

Les protégés de Sami Gafsi vont par la suite revenir des vestiaires décidés plus que jamais à reprendre les choses en main. Et l’incorporation de Khallil Balbouz a montré toute la volonté cabiste de revenir dans le match puisque celui-ci a tiré sur le poteau gauche de Ayari (48’) avant que Ben Zitoun ne remette les pendules à l’heure suite à un joli heading (67 ‘). Une égalisation largement méritée. Le CAB est totalement métamorphosé en cette 2e période de jeu. Le rythme est devenu plus élevé mais ni l’USBG ni les « locaux « n’ont trompé de nouveau les keepers respectifs. Le score en resta là et on a dû recourir aux prolongations qui ne donnèrent rien malgré deux bonnes occasions de but ratées lamentablement par Kchok d’abord puis Balbouz. La chaleur et la fatigue ont eu raison des joueurs qui traînaient comme une ombre en fin de débat. Le recours aux tirs au but a permis à l’USBG de se qualifier.

Charger plus d'articles
Charger plus par Bechir SIFAOUI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire