S’il y a un secteur où les relations tuniso-algériennes sont particulièrement développées, c’est bien celui du tourisme. Selon les statistiques de 2019, la Tunisie a accueilli environ 3 millions de touristes algériens sur un total de 9 millions de touristes de diverses nationalités. En 2020 et 2021, elle a été privée de ces visiteurs à cause de la crise sanitaire qui a entraîné la fermeture des frontières et la suspension des voyages avec notre voisin de l’Ouest, l’Algérie. Après deux années de vaches maigres à cause de la crise sanitaire, la Tunisie veut réaliser une saison touristique exceptionnelle durant cet été 2022. Ainsi, le pays table sur l’arrivée d’un nombre important de touristes de tous bords. Le pays et les professionnels du secteur misent, entre autres, sur le retour des touristes algériens pour la relance escomptée cet été.  Le marché algérien a été toujours  considéré comme l’un  des marchés stratégiques pour le tourisme tunisien. L’Algérie est le premier marché émetteur de touristes vers la Tunisie, en termes d’arrivées. Il occupe la  première position avant les marchés libyen et celui des Tunisiens résidant à l’étranger ainsi que tous les marchés européens réunis. La Tunisie était, avant la crise sanitaire, la destination touristique privilégiée des Algériens qui s’y rendaient en masse durant la période estivale. Mais, en raison de la pandémie, le trafic aérien a été suspendu entre les deux pays pendant presque un an et demi. Les vols entre Tunis et Alger ont repris le 1er juin 2021. Mieux encore, cette année, et en ce qui concerne le flux touristique entre les deux pays, la Tunisie et l’Algérie ont convenu récemment  de lancer une ligne maritime dans le but de booster le tourisme de croisière à partir du port de La Goulette. Cet accord, co-finalisé entre les deux parties, en marge de la 116e édition du Conseil exécutif de l’OMT tenue en Arabie Saoudite, prévoit aussi d’augmenter le nombre de vols charters entre la Tunisie et l’Algérie afin de rendre plus fluide le mouvement des passagers à partir des différents aéroports des deux pays. Les ministres tunisien et algérien du Tourisme ont trouvé un terrain d’entente pour lancer un programme de coopération bilatérale dans le secteur touristique et de l’artisanat à travers des projets communs dans des domaines comme la formation hôtelière. En ce sens, a été évoquée la création d’un centre conjoint tuniso-algérien de formation dans les domaines du tourisme, de l’hôtellerie et la coopération immobilière touristique ; et ce, dans le cadre de la signature d’un accord entre l’Agence foncière touristique tunisienne et l’agence algérienne nouvellement créée. Il est à noter que le ministère de tutelle confirme qu’une demande importante est constatée pour le site tunisien, que ce soit de la part des marchés européens ou des marchés voisins (la Libye et l’Algérie).

Charger plus d'articles
Charger plus par Najoua Hizaoui
Charger plus dans Supplément Economique

Laisser un commentaire