Les candidats ont planché sur les épreuves d’arabe et d’anglais.

Après le bac, les examens nationaux se poursuivent, cette semaine, avec le passage du  concours de la neuvième année de base. Hier, près de 31.000 élèves ont rejoint les établissements scolaires aménagés en centres d’examen pour passer les premières épreuves écrites du concours de la neuvième année de base. Au programme : les matières d’arabe et d’anglais. A dix heures, les premiers candidats ont commencé à quitter le centre d’examen de la rue de Marseille, après avoir achevé l’épreuve d’arabe. Le thème de la production écrite, sur laquelle ils ont planché, a porté sur le partage équitable des tâches au sein du foyer. Les candidats ont été appelés, en effet,  à écrire un texte argumentatif en développant l’idée selon laquelle les tâches ménagères n’incombent pas uniquement à la mère au sein du foyer familial et qu’ils doivent y contribuer en apprenant à ranger leurs affaires tout seuls. L’épreuve d’anglais comptant coefficient 1 était abordable pour l’ensemble des candidats. Le texte de compréhension, accompagné de questions, a porté sur le thème de l’argent de poche (pocket money). Ces derniers ont été appelés à donner leur avis sur le fait  que les parents recourent à la réduction ou la privation de l’argent de poche, comme moyen de pression, pour les obliger à respecter les règles de savoir-vivre mises en place au sein du foyer familial. « Les épreuves d’arabe et d’anglais ne sont pas difficiles. Un élève moyen, qui a révisé convenablement le programme, peut obtenir une bonne note », a relevé Selma, sourire aux lèvres et qui s’est vite engagée dans une vive discussion avec sa mère qui l’attendait devant l’établissement, jusqu’à la fin des épreuves. « Je trouve que les thèmes du texte de compréhension et de la production écrite des deux épreuves, sur lesquelles ils ont planché, sont intéressants. Ils abordent la question de l’éducation des enfants, du respect des règles et du  partage des responsabilités au sein du foyer familial.  C’est une belle façon de sensibiliser les élèves à cette question », a souligné la maman de la candidate. Aujourd’hui, les élèves passeront les épreuves de français et de mathématiques.

Charger plus d'articles
Charger plus par Imen Haouari
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire