Dans une déclaration donnée hier, Me Gzara, membre du comité de défense des deux martyrs, a annoncé que « le premier juge d’instruction au bureau 23 du Pôle judiciaire antiterroriste a prononcé 17 chefs d’accusation contre 33 suspects, dont notamment l’appartenance à une organisation terroriste et le blanchiment d’argent »

Me Imène Gzara, membre du comité de défense dans l’affaire des deux martyrs Chokri Belaid et Mohamed Brahmi, a annoncé que 33 individus, dont le chef du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, sont « officiellement accusés d’appartenance à une organisation terroriste ».

Dans une déclaration donnée hier, Me Gzara a annoncé que « le premier juge d’instruction au bureau 23 du Pôle judiciaire antiterroriste a prononcé 17 chefs d’accusation contre 33 suspects, dont notamment l’appartenance à une organisation terroriste et le blanchiment d’argent ». Lors d’un point de presse tenu le 1er juin, le comité de défense des assassinats politiques Belaïd et Brahmi avait annoncé que 33 accusés dans l’affaire dite de «l’appareil secret» du mouvement Ennahdha, dont Rached Ghannouchi, ont été interdits de voyage.

Selon le comité de défense, le ministère de l’Intérieur avait refusé de donner suite à 17 demandes judiciaires, en vue  de fournir à la justice des documents se rapportant aux circonstances de l’assassinat de Mohamed Brahmi, et d’autres liés à «l’affaire de l’appareil du mouvement Ennahdha». Le département de l’Intérieur sera poursuivi, annonce le comité.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Ftouh

    30/06/2022 à 08:15

    Beaucoup de temps perdus pour rien.
    Cet homme que Bourguiba savait très bien qu’il était dangereux pour le pays voulait bien sa tête.
    Cet énergumène a commencé sa vie dans les prisons il finira de même pour avoir collaboré de pré ou de loin de la même manière, et que justice soit faite.

    Répondre

Laisser un commentaire