La conférence sera une occasion pour mettre en relation les femmes entrepreneures tunisiennes et africaines dans la région Comesa pour les inciter à profiter des opportunités offertes dans le cadre de cet accord.

Le ministère de Commerce et de Développement des Exportations, en partenariat avec la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ Tunisie) et à travers ses deux projets «Promotion des activités d’export vers les nouveaux marchés de l’Afrique subsaharienne» (PemaII) et «Appui aux accords commerciaux avec l’Afrique» (Aaca), organise une conférence internationale sur le développement des échanges commerciaux par les entreprises dirigées par des femmes, dans le cadre de l’accord Comesa (Marché commun de l’Afrique orientale et australe), et ce, les 29 et 30 septembre 2022.

Cette rencontre internationale est organisée en coopération avec le Comesa,l’Utica, le Comfwb et la Cnfce. Elle a pour objectif de mettre en relation les femmes entrepreneures tunisiennes et africaines dans la région Comesa pour les inciter à profiter des opportunités offertes dans le cadre de cet accord.

La conférence sera l’occasion, également, pour aborder le développement des échanges commerciaux par des entreprises dirigées par des femmes, dans le cadre des avantages et programmes offerts par le Comesa, ainsi que les meilleures réalisations et histoires de succès, auxquelles prendront part des représentants du marché commun de l’Afrique orientale et australe, des décideurs politiques tunisiens, des personnalités féminines de l’Afrique subsaharienne issues du monde du business, ainsi que plus de 100 femmes cheffes d’entreprise tunisiennes.

Répondre à des niches spécifiques de la région

La conférence internationale mettra aussi en évidence le rôle important que peut jouer les organisations du secteur privé et les regroupements sectoriels dans l’accélération du processus d’intégration africaine.

Pour rappel, le Comesa a été formé en 1994.  Il a pour but de remplacer l’ancienne zone de commerce préférentiel (PTA). Ainsi, le traité du marché commun de l’Afrique orientale et australe met en place une organisation de souverain libre et indépendant des Etats acceptant de coopérer au développement de leurs ressources naturelles et humaines. Alors, le Comesa a comme objectifs de former une grande unité économique et commerciale grâce à l’intégration régionale. Comptant plus de 21 Etats membres, ce marché commun couvre une zone de 12 millions de km2.

Se basant sur ses institutions, le Comesa répond à des niches spécifiques de la région. Ainsi, une expertise africaine dans des domaines spécifiques est mise au service des entrepreneurs.

Les institutions financières participent, ainsi, au développement des compétences et aux études de marché approfondies.

Pour soutenir le programme d’intégration, ces institutions financières permettent de fournir le crédit indispensable à travers la Banque de commerce et de développement. Ces institutions financières fournissent également une assurance et la réassurance pour les risques non commerciaux grâce à l’Agence africaine d’assurance du commerce et Reinsurance Company (ZEP RE). Elles facilitent, par ailleurs, les paiements internationaux grâce au système régional de paiement et de règlement, et soutiennent la concurrence dans la région à travers la Commission de la concurrence du Comesa.

Charger plus d'articles
  • Douja Gharbi, CEO de RedStart Tunisie

    Malgré “l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs et la nouvelle dynamique ins…
  • Des faits et des chiffres

      12,7% Les transferts de fonds des Tunisiens résidents à l’étranger ont atteint,  à …
  • Express

      Hichem Ben Fadhl : «Des transactions financières à travers les crypto-monnaies» «Le…
Charger plus par Saoussen BOULEKBACHE
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire