Oscillant entre registre ancien et nouveau, Lotfi Bouchnaq a assuré un concert de 2h30 dans la nuit du 27 juillet 2022, au théâtre plein-air de Hammamet, répondant ainsi aux attentes de ses fans. Il a improvisé ses chansons et a varié son répertoire.

«Sold out» depuis quelques semaines, Lotfi Bouchnaq, comme à l’accoutumée, joue à guichets fermés. Le tarab et l’instrumental ont accompagné ses chansons les plus célèbres, comme «Ajabi Menk», «Habbitek we Tmannitek», en passant à «Hedhi Ghneya Lihom», «Cinéma», «Nassaya», «Ritek Manaaref Ouine», «Inti Chamsi Inti», «El Aïn elli matchoufekchi»… Il a aussi présenté une succession de nouvelles chansons et a gardé le générique du feuilleton «Nouba», jusqu’à la fin du concert. Un concert clôturé par l’apparition sur scène de Abdelhamid Bouchnaq.

Lotfi Bouchnaq était accompagné sur scène du maestro Abdelhakim Belgaïed, qui a dirigé les artistes musiciens. Des thèmes liés à la femme, à la liberté, à la patrie, aux valeurs humaines, à l’amour ont été prôné au fil des chansons. Le répertoire musical tunisien attire toujours autant le public. «Quand j’improvise sur scène, c’est dans le but de répondre aux attentes du public», cite-t-il lors d’un point de presse. Il a fusionné le répertoire ancien avec les nouveaux morceaux, créant un moment musical à la hauteur des attentes de son public.

La 56e édition du Festival international de Hammamet entamera son 13e jour dans la nuit du 28 juillet 2022, en conviant le groupe cubain «Los Van Van». «Evasion» de Aziz Jebali aura lieu le 30 juillet à guichets fermés, suivi par l’Orchestre Symphonique de Barbès, le 31 juillet 2022.

Charger plus d'articles
Charger plus par Haithem Haouel
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire