En 2021, les Tunisiens ont été la quatrième nationalité à qui ont été délivrés le plus grand nombre de visas pour la France, a fait savoir lundi l’ambassade de France en Tunisie dans un communiqué publié sur sa page officielle.

Pendant deux ans du fait de la pandémie de Covid-19, les déplacements internationaux, et notamment entre la France et la Tunisie, ont été fortement réduits. Avec l’allègement des contraintes sanitaires, la demande de visas a connu un rebond spectaculaire, lit-on de même source.

De janvier à mai 2022, ce sont plus de 50 000 demandes qui ont été traitées, soit plus de 500 par jour, deux fois plus qu’en 2020 et 2021 : 33 000 visas ont ainsi été délivrés sur les cinq premiers mois de l’année.

L’effectif du Consulat général, qui avait été réduit entre 2020 et 2022 devrait être renforcé en septembre pour faire face à cette augmentation de la demande de + 77 % en un an.

Les délais de rendez-vous varient en fonction des types de visa, d’un jour ouvré à plus de deux mois. De plus, les délais de prise de rendez-vous varient en fonction de la demande (plus forte en été et durant les congés scolaires, les salons professionnels à l’automne, les étudiants après les résultats du baccalauréat…).

À titre d’exemple, un demandeur de visa Schengen pour une visite touristique doit actuellement patienter deux mois pour un rendez-vous, un demandeur de visa de long séjour professionnel ou familial se verra proposer un rendez-vous au maximum dans les deux semaines, selon le communiqué.

Ces délais doivent conduire les demandeurs à bien anticiper leurs projets de voyage, recommande l’ambassade.

D’après la même source, le Consulat général prend en compte les priorités étudiants et urgences médicales notamment.

Pour la rentrée étudiante 2022-2023, le communiqué indique qu’à travers la nouvelle procédure de prise de rendez-vous via Campus France, le consultât général réserve 150 créneaux par jour en juillet et août. Les étudiants qui souhaitent étudier en France pourront obtenir un visa dans les délais requis pour la rentrée universitaire à la condition que leur demande soit anticipée et ne soit pas déposée dans les trois dernières semaines d’août.

Enfin, l’ampleur des volumes à traiter quotidiennement doit amener les demandeurs à apporter le plus grand soin à constituer leur dossier et à n’oublier aucune des pièces demandées, quelle que soit leur catégorie, et même s’il s’agit d’un renouvellement, y compris de visa de circulation.

Le Consulat général de France à Tunis s’emploie à raccourcir les délais à travers l’introduction du prépaiement des frais de services auprès de TLS, mis en place depuis le 1er mai dernier. Ceci permet d’ores et déjà de limiter le nombre de rendez-vous non honorés (jusqu’à 30 % par jour avant la mise en place du dispositif). Cette mesure va permettre à un plus grand nombre de ressortissants tunisiens, souhaitant se rendre en France, de déposer un dossier.

La mise en place du prépaiement permettra de contrer l’activité des officines qui tentent de préempter tous les rendez-vous pour les revendre ensuite aux demandeurs. Le recours à ces officines est avant tout nuisible au demandeur lui-même : elle représente un coût superflu et se traduit souvent par une mauvaise qualité du dossier de demande, débouchant sur un refus de visa.

Enfin, de nouveaux créneaux de rendez-vous sont ajoutés de façon aléatoire afin de réduire ces délais d’attente.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire