Le ministère public a ordonné le maintien en liberté du président du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi, après avoir « pris connaissance des circonstances de sa comparution, mercredi, devant la brigade centrale de la Garde nationale d’El Aouina ».

Rached Ghannouchi est entendu, ce mercredi, par la brigade d’El Aouina dans le cadre d’une plainte déposée par un syndicat des forces de l’ordre, selon Sami Triki, membre du collectif de défense.

Dans une déclaration à l’agence TAP, Triki a déclaré que la plainte intervient suite à une précédente déclaration de Ghannouchi dans laquelle il a agressé verbalement un sécuritaire appartenant au même syndicat.

La défense de Ghannouchi précise que celui-ci a fait sa déposition devant la brigade centrale de la Garde nationale d’El Aouina, ajoutant que son client « est maintenu en liberté ».

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire