Un samedi 6 août 2022, place à la « balade musicale autrichienne » avec l’Orchestre du bal de l’Opéra de Vienne. Amphithéâtre romain plein de festivaliers, venus par le train de Tunis – direction El Jem pour assister à cette immersion musicale. Un rendez-vous musical qui rime désormais avec tradition et … Expérience !

On n’évoque pas ici un concert, il s’agit d’une expérience! La Sncft a mis à la disposition de ces voyageurs et festivaliers, désireux d’assister à la soirée du 6 août 2022, un train aménagé spécialement afin de leur permettre d’y être à temps : aller et revenir de Tunis à El Jem, en s’arrêtant à Bir Bouregba et à Sousse. Un voyage de nuit rapide, sécurisé, riche en commodités nécessaires. Tous les passagers à bord du train ponctuel prennent place pour plus de 3 heures de trajet.

Une fois à El Jem, à quelques mètres de la station du train, les passagers festivaliers se dirigent en petite foulée vers l’amphithéâtre romain. Lieu mythique, décoré et éclairé à l’occasion. Le bal de l’Opéra de Vienne s’empare de la scène dans les temps face à un public diversifié : Des connaisseurs de ce répertoire musical, des étrangers résidents en Tunisie, ou des spectateurs d’El Jem prennent place dans les gradins et les chaises pour plus de 2 heures de spectacle. L’Autriche est à l’honneur et sa balade fait effet !

Musiciens et chef d’orchestre prennent place sur scène et rendent hommage à Franz Lehar et sa valse « Or et Argent » en guise de commencement, suivi de Guiditta et son morceau « Amis, la vie mérite d’être vécue », « Les sirènes du bal ». Des morceaux de Johann Strauss, Emerich Kalman, Carl Zeller, Carl Michael Ziehrer, Komzak, Richard Tauber, Giuseppe Verde, Jacques Offenbach et Nicolas Dostal font de ce concert nocturne une réussite. Une évasion qui s’achève sur un titre à Johann Strauss Père – « Le beau Danube Bleu », sur une chanson tunisienne et avec « la marche de Radetzky ». La performance est dirigée par Laszlo Gyüker, Nicole Lubinger en soprano et Matjaž Stopin- zek en ténor : Des voix d’opéra puissantes, de la danse avec des pauses, ponctuent ce moment hautement musical.

L’avant-dernière date de l’édition 35 du festival international de musique symphonique d’El Jem, est un « Concerto Italiano », Airs Lyriques de l’Opéra qui aura lieu le 10 août. Le final rimera avec « La fête de la femme tunisienne » du 13 août. Un hommage musical aux femmes tunisiennes se déroulera sous la houlette de Rihab Sghaier – Cheffe de Chœur de la Chorale Angham by UIB, et l’ensemble allemand Reflektor en collaboration avec Tunisia 88. La Fondation UIB Arts et Culture, l’ambassade d’Italie et l’ambassade d’Autriche ont garanti le maintien de cette 35e édition après deux années d’arrêt à cause de la pandémie, à l’amphithéâtre romain d’El Jem.

Charger plus d'articles
Charger plus par Haithem Haouel
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire