L’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) annonce mardi, l’organisation de 26 événements parallèles, sur le thème « Vers une Afrique résiliente, inclusive et prospère » , dans le cadre de la 8e Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD8) qui se tiendra les 27 et 28 août courant, en Tunisie.

Ces événements en ligne se tiendront du 22 au 26 août, pour discuter notamment de l’agriculture, du changement climatique, de l’éducation, de l’intégration régionale et de la santé/des vaccins.

Des dirigeants et des experts venant d’Afrique, des organisations internationales ainsi que du Japon interviendront pour discuter des défis auxquels l’Afrique est actuellement confrontée, et de leurs solutions.

Lors des sessions des événements parallèles, la JICA, le PNUD, la BM, la Banque africaine de développement (BAD), d’autres organisations internationales et les pays africains discuteront de l’orientation à prendre pour construire des infrastructures socioéconomiques plus résilientes et inclusives en Afrique.

Toutes les sessions seront en ligne. La préinscription pour chaque événement peut se faire sur le site suivant : https://ticad8event.aica.eo.ap/fr/index.html

L’Agence japonaise rappelle que « l’Afrique est confrontée à une crise complexe. L’invasion russe de l’Ukraine a créé une crise énergétique et alimentaire dans les pays africains, et la stagnation économique causée par la pandémie de COVID-19 et les effets du chaneement climatique sont graves ».

Dans ces circonstances, la JICA « coopère avec les pays africains pour renforcer la

résilience du continent afin de « Reconstruire en mieux » suite à ces crises. Le soutien de l’Agence au développement de l’Afrique se caractérise par trois concepts : « se recentrer sur les individus », « appropriation par l’Afrique » et « utilisation de l’expérience japonaise ».

Dans le domaine économique, « la JICA soutient des projets visant à promouvoir la transformation structurelle de l’économie et à aider les entrepreneurs à créer des innovations, notamment l’initiative Africa Kaizen et le projet NINJA. L’Agence travaille également, sur la transition vers l’énergie verte comme mesure de lutte contre le changement climatique. Pour aider à résoudre la crise alimentaire, la JICA soutient également, la promotion de la riziculture comme réponse aux pénuries alimentaires. En ce qui concerne le secteur social, elle est engagée dans le renforcement des systèmes de santé et de la capacité de contrôle des maladies, y compris la distribution de vaccins pour lutter contre la propagation des infections COVID. De plus, elle a décidé de lancer de nouvelles activités pour combattre les maladies infectieuses comme la COVID, les crises alimentaires et le changement climatique en Afrique.

Le président de la JICA, Akihiko Tanaka a déclaré que « le moment est venu pour nous, en tant que communauté internationale, de nous unir pour aider l’Afrique à mieux se reconstruire suite à de multiples crises et à progresser vers la réalisation des ODD. À la JICA, nous sommes fermement engagés à soutenir l’Afrique dans sa reconstruction « vers un continent résilient, inclusif et prospère ».

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire