La cheffe du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussi, a déclaré, samedi, être visée par un plan d’assassinat, réclamant une protection policière pour les dirigeants de sa formation politique.

« Il existe des informations sérieuses concernant l’existence d’un plan d’assassinat », a-t-elle encore souligné dans une déclaration à l’agence TAP, appelant l’appareil sécuritaire à assumer pleinement ses responsabilités dans la protection des dirigeants du Parti.

Karim Krifa, dirigeant au PDL a fait état, jeudi, lors d’une conférence de presse, de l’existence d’un plan visant à neutraliser la cheffe du parti, Abir Moussi », ajoutant dans ce sens : « Nous avons recueilli des informations sur ce complot et le lanceur d’alerte a été entendu. »

Abir Moussi qui s’exprimait en marge de la célébration par son parti à Sousse du 66e anniversaire du Code du statut personnel, n’a pas fourni plus de détails à ce sujet.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire