Comme à l’accoutumée, la Tunisie a abrité le rallye international des sports aéronautiques. Organisée par la Fédération tunisienne des sports aéronautiques et des activités associées (Ftsaaa), cette 3e édition s’annonce des plus prometteuses, a affirmé le Président de cette fédération, Maher Attar, qui a fait état d’une participation record. Un «great event» mondial pour la réussite de laquelle se sont également impliqués les ministères de la Jeunesse et des Sports, du Transport, du Tourisme et de l’Intérieur, outre les autorités régionales et locales des gouvernorats qu’a traversés le rallye qui jouit déjà d’une flatteuse réputation à l’étranger, comme en témoignent, d’un côté, sa bonne presse et son rayonnement sur la toile, et, de l’autre, la hausse continue du nombre de ses participants. «C’est que, explique fièrement M. Attar, nos hôtes viennent pour joindre l’utile à l’agréable, et cela en s’adonnant à leur passion pour ce sport, tout en s’offrant le plaisir, je dirais même le luxe, de découvrir la Tunisie par voie aérienne, ce qui est franchement fantastique». Notre interlocuteur, ex-pilote et aujourd’hui instructeur international dans cette spécialité,sait de quoi il parle. «C’est notre tourisme, souligne-t-il; qui en sortira grandi. Et c’est ce que nous privilégions et continuerons à faire au sein de notre fédération».

La magie des airs
S’agissant, de surcroît, d’un sport prisé un peu partout dans le monde par la «high society», ses pratiquants ont pris l’habitude, en marge de chaque rallye, d’user de folie dépensière, farniente oblige, pour s’amuser, visiter le maximum de sites et savourer les richesses d’un patrimoine trois fois millénaire. M. Thierry Marguinon, un Français mordu de sports aéronautiques, en constitue la parfaite illustration. N’ayant pas raté les deux précédentes éditions de ce rallye, il en est tout simplement sidéré. «Que c’est fantastique de sillonner, par les airs, les quatre coins de votre pays», s’exclame-t-il, béatement admiratif. «C’est, poursuit-il, la fascination avec un grand F. Les nombreuses vidéos que j’ai filmées pendant les vols et dans toutes les étapes de la course aérienne sont, croyez-moi, fabuleuses. Je les garde aujourd’hui, en tant que souvenirs impérissables que seul un rallye peut générer et pérenniser. D’ailleurs, à chacune de mes participations, j’implique ma femme, mes enfants et des amis qui viennent me tenir compagnie pour une évasion de rêve».
D’autres hôtes européens, selon M. Attar, ont emboîté le pas à notre interlocuteur, en tenant à être, chaque année, de la fête féerique de ce rallye qui tire à sa fin. N’a-t-on pas dit que tourisme et sport ont toujours fait bon ménage et continueront de filer le parfait amour?
M. Z.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire