La CAN n’a plus aucun secret pour certains et regorge de mystères pour d’autres.
Si l’ombre de Claude Leroy planera, c’est parce ce dernier a été battu en qualifications par le Bénin de Michel Dussuyer.
Spécialiste du continent, le coach français de 60 ans a déjà participé à cinq CAN, autant que la sélection qu’il entraîne cette année (quatre participations). Pour Dussuyer, il s’agit du second passage à la tête du Bénin. En 2010, il avait été remercié après un premier tour à oublier. Lors de la dernière édition de la CAN, il entraînait les Elephants de Côte d’Ivoire. Là aussi, ce fut décevant sachant que les Ivoiriens n’ont pu aller au-delà du premier tour. Pour cet ex-adjoint d’Henri Michel, sur le banc ivoirien, en 2006, le moment est venu de monter en grade.

Giresse et Gernot Rohr, les insatiables
Ex-gloire de de Bordeaux, Alain Giresse vit lui aussi sa cinquième CAN en tant que sélectionneur. A la tête de la Tunisie, il a antérieurement veillé sur les destinées du Gabon, du Mali et du Sénégal. Ex-champion d’Europe en tant que joueur, il a emmené le Mali sur le podium de la CAN en 2012, performance saluée par les puristes. Enfin, le Franco-Allemand Gernot Rohr tentera de relancer les «Super Eagles» du Nigeria, après avoir mené le Gabon en quarts de finale en 2012, et le Niger au premier tour en 2013.

Belmadi et Aliou Cissé : les ambitieux
Djamel Belmadi, coach de l’Algérie et Aliou Cissé, timonier du Sénégal, sont des noms qui parlent aux supporteurs Phocéens et Franciliens. Lors de ses premiers pas en tant qu’entraîneur, Belmadi a été couronné quatre fois champion du Qatar. Maintenant, il s’active à mener les Fennecs sur le toit de l’Afrique, sachant que la sélection algérienne a été éliminée au premier tour de la précédente CAN. Ce n’est pas aussi évident pour Belmadi de succèder à la légende Rabah Madjer dont le passage chez les Fennecs a été ponctuel. Aliou Cissé à son tour, a connu l’âge d’or du Sénégal en tant que joueur (finaliste de la CAN 2002, quart-finaliste du Mondial 2002) et pourrait ramener les Lions de la Teranga au sommet du foot africain en tant que sélectionneur. En poste depuis 2015, ce sélectionneur a atteint les quarts de finale de la CAN 2017 et a manqué d’un rien la qualification en huitièmes de finale du Mondial en Russie, devancé seulement au classement du fair-play par le Japon !

Corentin Martins, déjà dans l’histoire !
On en vient à Corentin Martins. Ce dernier a qualifié la Mauritanie pour la première Coupe d’Afrique de son histoire. En tant que joueur, l’ancien capitaine d’Auxerre était le meneur de jeu de l’équipe de France avant l’avènement d’un certain Zidane.
Du côté des Mourabitounes, Martins a récemment affirmé qu’il ne ressentait aucune pression.

Seedorf-Kluivert : le tandem « Orange »
Qui ne connaît pas le Néerlandais Clarence Seedorf ? L’homme aux 4 Ligues des champions remportées dans 3 clubs différents, a déjà connu 4 pays depuis le début de sa carrière d’entraîneur, il y a 5 ans à Milan. À la tête des Lions indomptables, Seedorf est accompagné de Patrick Kluivert. Objectif, faire rugir les Lions du Cameroun.

Emmanuel Amunike, la légende
Enfin, vainqueur de la CAN en 1994 et champion olympique en 1996 avec les Green Eagles, Emmanuel Amunike veillera certainement un jour sur les destinées du Nigeria.
Mais en attendant, il dirige un Onze Tanzanien qui n’a plus disputé de CAN depuis 1980.

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire