Le casting se poursuit chez les Aghlabides. Khaled Ben Sassi dirige l’équipe, en attendant plus de renforts de qualité.

La première phase de préparation de la JSK a révélé des carences dans les différents compartiments du jeu. L’équipe aura besoin d’un meilleur effectif pour entamer le championnat et pour rester à l’abri des mauvaises surprises. Après l’accord final avec le nouveau coach Khaled Ben Sassi, les dirigeants aghlabides ont finalisé le transfert de Amir Mkaouer, Ahmed Trabelsi, Iheb Marzouki et Iheb Ben Atig. Ces renforts de joueurs d’expérience pour épauler les jeunes talents aghlabides paraissent intéressants. Il est à rappeler que les jeunes Hleli, Dhouibi, Jammali et autres ont affiché des qualités rassurantes lors de l’intersaison, mais ils ont besoin de plus de confiance et d’encadrement.

Pour sa part, l’enfant du club, le gardien Ali Frioui, a repris avec le groupe après deux saisons avec l’OB, en signant un contrat de deux ans. Certainement, cette reprise sera prometteuse pour l’arrière-garde aghlabide. Le jeune attaquant, Iheb Addami, a présenté un rendement respectable avec les siens au cours des deux dernières saisons malgré les blessures. Il a failli partir à la fin de son bail au cours du mercato estival, mais le revoilà maintenant avec les Aghlabides pour trois ans. Quant aux Fezzani et Abdennabi, recrutés la saison écoulée, ils continueront, vu qu’ils sont encore sous contrat avec la JSK, contrairement à Mouelhi et Aloui,  partis pour évoluer sous d’autres cieux.   

Bref, malgré le retard affiché, la Chabiba a pu se ravitailler en vue du prochain exercice. En attendant le début de la seconde phase de la préparation sous la houlette de Ben Sassi et de ses adjoints, Felhi et Dridi, les supporters ont exprimé leur optimisme, vu l’expérience du staff technique.

Les mêmes soucis

Si la section football a réussi à trouver des éléments pour renforcer l’effectif, les seniors de la section basketball ont eu des difficultés à recruter, probablement à cause de la modestie des moyens . Le coach, Ahmed Kéfi, est obligé d’entamer le championnat avec un effectif formé des jeunes du club. Il n’a pas caché ses soucis à cause de ce handicap.  En revanche, il espère retrouver dans l’ambition et l’enthousiasme de ses protégés une solution à la carence de l’effectif.On attend quand même l’arrivée d’un joueur étranger pour donner le plus au cinq aghlabide.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Sahbi CHAFRA
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire