Les “Bleus” ont construit leur victoire et l’ont méritée.


Stade Mustapha-Ben Jannet de Monastir. Public nombreux. Pelouse en bon état. USM-APR FC (3-0). Buts de Zied Aloui (5’), Houssem Tka (28’) et Oumarou (68’). Arbitrage de Jalel Gaid (Maroc).

USM : Béchir Ben Saïd, Omar Bouraoui, Mohamed Saghraoui, Noureddine Chortani, Hichem Baccar, Alaa Dridi, Youssef Oumarou, Houssem Tka, Driss Mhirsi, Haikel Chikhaoui, Zied Aloui.

APR : Ishimwe Pierre, Ombolenga Fitina, Niyomugabo Claude, Buregeya Prince, Niyigena Clément, Rwabuhihi Placide, Christian, Bonheur, Mugunga, Ruboneka, Nshuti Innocent


Hier, les “Bleus” ont croisé le fer de nouveau avec les Rwandais de l’Armée Patriotique Rwandaise, vainqueurs à l’aller d’une courte tête. Et si pour les gars du Ribat, le revers de Kigali est resté en travers de la gorge, sachant qu’un but régulier ne leur a pas été accordé, indépendamment du résultat qui a sanctionné les débats de l’aller, à Monastir, dans leur fief, il s’agissait hier de donner la priorité au résultat avant la manière, même si en déplacement, lors de la première manche, les “Bleus“ ont globalement dominé, surtout en seconde mi-temps, sans pour autant tenir un résultat. Hier donc, dans son bastion, l’USM de Darko Novic devait coûte que coûte se ressaisir en se montrant percutante et efficace avant tout. L’équation était on ne peut plus claire : gagner sans encaisser. Et pour toucher au but, il fallait forcément bousculer d’entrée le Onze du coach Adil Mohammed Erradi. Ce qui fut fait avec fortes convictions d’entrée de jeu. A peine 5’ et voilà que l’incontournable Zied Aloui remet les pendules à l’heure (1-1 sur les deux matchs jusque-là). Egalité parfaite donc entre les deux équipes à présent, et « il va falloir maintenant faire la différence » comme on dit. Pas le temps cependant de ménager l’adversaire. Juste avant d’entamer la demi-heure de jeu, Tka sort de sa boîte et double la mise en faveur du vice-champion de Tunisie suite à un centre ajusté de l’indispensable Aloui. Scénario parfait jusque-là. On en restera là pour ce premier half, mais notons tout de même que Ben Saïd a permis aux Usémistes de « rester en vie » grâce à deux belles parades.  De retour de pause, l’USM gère, et seule une frappe cadrée d’Oumarou est à signaler, vers l’heure de jeu, interceptée au passage par le portier rwandais. Dix minutes plus tard, le Nigérien Oumarou insiste et triple la mise en faveur des “Bleus“,  avec un beau geste de pivot et une frappe intelligeente du gauche qui trompe le gardien rwandais. L’Union Sportive Monastirienne est en roue libre, l’Armée Rwandaise est K.O. et maintenant un gros morceau au prochain tour, Al Ahly. Les gars de Novovic sont avisés.

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire