La saison estivale 2022 a retrouvé l’éclat d’avant la crise sanitaire. Les indicateurs montrent la bonne dynamique touristique observée ces derniers mois et laissent présager l’accélération de la reprise. Une performance qui s’explique par la politique volontariste de l’ensemble des acteurs.

La fréquentation touristique en Tunisie a retrouvé des couleurs, malgré l’inflation. Bien que les établissements ne pensaient pas à une aussi bonne saison, tous les indicateurs ont été positifs, confirmant une reprise amorcée du secteur. Le retour de la clientèle étrangère et des Tunisiens résidant à l’étranger  a redonné le sourire aux professionnels. Ces derniers affichent une grande satisfaction après deux années particulièrement difficiles.

L’heure est déjà à un premier bilan de la saison estivale 2022. Après deux années de restrictions, la Tunisie a confirmé son attractivité touristique auprès de la clientèle étrangère et locale.

Le tourisme se porte de mieux en mieux en Tunisie, même si on reste loin des records enregistrés en 2019. Jusqu’au 10 septembre 2022, 4,1 millions de touristes ont choisi la Tunisie pour passer leurs vacances, contre 1,5 million en 2021, déclare Mohamed Moez Belhassine, ministre du Tourisme.

Les recettes touristiques ont atteint 2,66 milliards de dinars entre le 1er janvier et le 31 août 2022. Le nombre de nuitées, pour sa part, a augmenté de 148,2% par rapport à 2021.

Globalement, c’est une saison fructueuse. Les indicateurs montrent un retour progressif au niveau d’avant-Covid.  Les Tunisiens ont fortement contribué à la dynamisation de la période estivale.

Cette reprise est le résultat de la résilience et du travail des acteurs économiques du tourisme. Des efforts considérables ont été d’ailleurs déployés par la tutelle pour la mise à niveau de l’offre touristique et la promotion de la destination Tunisie via des actions de promotion et de marketing ciblées sur les marchés stratégiques tout au long de l’année.

De même, pendant plusieurs mois, l’Office national du tourisme tunisien (Ontt) a travaillé d’arrache-pied pour renforcer la compétitivité tunisienne et mettre en place une industrie créative, plus résiliente et capable de relever les défis de la relance.

Ces bons résultats ont été obtenus dans un contexte qui n’était pas totalement favorable. Un grand défi auquel ont fait face les professionnels du secteur au cours de cette période est le manque de main-d’œuvre. Mais globalement, le bilan est rassurant et laisse envisager des perspectives de fréquentation très positives à l’avenir.

Toutefois, si les craintes épidémiques sont moins présentes, la baisse du pouvoir d’achat, liée au contexte inflationniste, est en revanche souvent avancée et pourrait avoir un réel impact sur le déroulé des séjours touristiques dans les mois à venir.

Charger plus d'articles
Charger plus par Najoua Hizaoui
Charger plus dans Supplément Economique

Laisser un commentaire