« La Tunisie reste une destination privilégiée pour les Français », affirme Olivia Grégoire, ministre française déléguée, chargée de l’Artisanat et du Tourisme. Elle appelle les professionnels à s’adapter aux changements imposés par la pandémie du Covid-19, en misant davantage sur la communication digitale et en privilégiant le tourisme durable.

La Tunisie a accueilli près de 604.000 touristes français, jusqu’au 10 septembre courant, soit une hausse de 235% par rapport à la même période de 2021 et un écart de – 9,1% par rapport à 2019. Cette donnée a été présentée hier  par le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Moez Belhassine, lors de la 44e édition du Salon des professionnels du tourisme « IFTM Top Resa » qui se tient, du 20 au 22 septembre 2022, au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, à Paris.

« Nous avons et de loin dépassé l’objectif fixé consistant à réaliser 50 à 60% du niveau d’activité de 2019 », s’est félicité le ministre dans une déclaration.

« Ce salon représente une occasion pour développer le marché français, “stratégique“ pour le tourisme tunisien, d’autant que la Tunisie est classée 4e meilleure destination des Français depuis le mois de mars dernier », a-t-il souligné.

La délégation tunisienne comprend une centaine de professionnels représentant notamment les agences de voyages, les tours opérateurs et les compagnies aériennes.

« Nous avons réussi à préserver ce classement malgré le manque de moyens et la rude concurrence des autres destinations internationales. Nous souhaitons améliorer ce positionnement à travers la diversification des produits touristiques, en misant notamment sur le tourisme écologique et durable », ajoute le ministre.

Le marché français revient en force

Effectuant une visite au stand tunisien, la ministre française déléguée, chargée de l’Artisanat et du Tourisme, Olivia Grégoire, qui a ouvert le salon, a déclaré que « la Tunisie reste une destination privilégiée » pour les Français. Elle a, à cette occasion, appelé les professionnels à s’adapter aux changements imposés par la pandémie de Covid-19, en misant davantage sur la communication digitale et en privilégiant le tourisme durable.

La présidente de la Fédération tunisienne de l’hôtellerie (FTH), Dorra Miled, a souligné, pour sa part, que les derniers chiffres de la saison de 2022 viennent démontrer que « le marché français revient en force », formulant l’espoir que « cette reprise se confirme au titre des années à venir ».  Elle a indiqué que les professionnels tunisiens tentent d’adapter leurs produits aux nouvelles attentes et exigences des touristes français.

Avec un stand de 100m² aménagé par l’Office national du tourisme tunisien, la Tunisie participe à la 44e édition du Salon des professionnels du tourisme qui accueille chaque année, selon ses organisateurs, plus de 34.000 professionnels. Objectif, promouvoir le tourisme tunisien et mettre en avant ses différents produits et services.

Cette année, les organismes de gestion et de promotion (DMO) des destinations tunisiennes, à l’instar de Dahar-Djerba, Zaghouan et Mahdia sont mis à l’honneur. L’objectif étant de promouvoir le tourisme alternatif, écologique et durable, d’après le ministère tunisien du Tourisme.

Quelque 200 destinations et 1.700 marques (offices de tourisme, compagnies aériennes, groupes hôteliers, tours opérateurs, entreprises technologiques, start-up…) sont représentées dans le cadre de ce salon qui représente un rendez-vous mondial de l’industrie du tourisme.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire