« Les Tunisiens qui sont-Ils ? D’où viennent-Ils? Les révélations de la génétique » est un nouveau livre collectif qui vient de paraître aux éditions Cérès.

Cet ouvrage sera présenté au cours d’une rencontre qui aura lieu le vendredi 30 septembre 2022 à 17h30 à Entrepros Space à El Menzah 1, Tunis. Il a été réalisé sous la direction de Docteur Amel Benammar Elgaaïed, spécialiste en Immunogénétique (Université Pierre et Marie Curie) qui est chercheure à l’Institut Pasteur de Paris puis Professeure à la Faculté des Sciences de Tunis où elle dirige également le Laboratoire de Génétique, Immunologie et pathologies humaines (LGIPH).

Selon un résumé de l’éditeur, ce livre est une étude sur le peuplement ancien et récent de la Tunisie, sous éclairage génétique. Il est le fruit de travaux effectués sur plus de 20 ans, par des membres du laboratoire de génétique immunologie et pathologies humaines.

Partant de la diversité génétique des populations Tunisiennes actuelles, l’équipe du LGIPH a évalué et daté les apports d’origine subsaharienne, nord-africaine, moyen-orientale et européenne.

Les résultats de plusieurs recherches publiées sont synthétisés dans cet ouvrage collectif et apportent plusieurs éclairages. Au Nord de l’Afrique, les métissages se sont effectués depuis les temps préhistoriques et ont déterminé la structure génétique des populations actuelles, les événements migratoires qui ont par la suite jalonné l’Histoire n’ayant fait qu’accentuer un socle génétique déjà diversifié.

Ainsi, le peuplement complexe, fondé sur de multiples métissages anciens, accompagné d’une tradition d’endogamie fortement ancrée, a sculpté la base de la structure génétique des populations tunisiennes actuelles qui se présentent comme une mosaïque, sans effet ethnique ou géographique net.

Les études réalisées sur la génétique des populations permettent aux scientifiques d’envisager d’une part, des applications médico-légales et d’autre part, d’expliquer le profil épidémiologique des maladies génétiques en Tunisie.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

4 Commentaires

  1. Sam

    26/09/2022 à 09:20

    Un article vide de sens

    Répondre

  2. Abidi

    26/09/2022 à 17:04

    Bref dites nous que c’est une race bâtarde sans origines

    Répondre

  3. Khaled Ghéni

    27/09/2022 à 06:56

    Vous n’avez pas signalé l’arrivée du bateau ottoman avec des gens des pays du caucase le temps de l’empire qui devenaient les « baldia  » de ce mesquin Tunis.
    Et si les origines se tiennent… que des berbères et des voisins du sud d’Italie.

    Répondre

  4. Maamer

    07/10/2022 à 04:18

    Avez-vous effectué un test génétique sur des personnes de descendance des parents ancêtres et aïeux de descendance berbère

    Répondre

Laisser un commentaire