S’il refuse souvent d’évoquer les titulaires en puissance, Marchand marque cependant, à travers sa répartition du temps de jeu, une distinction forte entre son onze de départ et les joueurs du banc dont certains peuvent toutefois aspirer à une montée en grade.

Faut-il s’inquiéter pour ce CA en « clair-obscur » après une pré-saison poussive ? Une chose est sûre : le coach Bertrand Marchand a encore du pain sur la planche pour rehausser le niveau de son groupe de joueurs. De point de vue technique, le CA semble avoir préparé, tant bien que mal, sa nouvelle saison de Ligue 1. Et en l’état donc, la sortie de route en demies de la Coupe de Tunisie, puis un rendement insuffisant contre l’Etoile en amical doivent-ils faire craindre le pire ? Difficile de juger une équipe qui n’a pas encore abordé la compétition locale ni continentale. Que ce soit dans le bon comme dans le mauvais sens, ce n’est pas évident de tout passer au crible à présent, car il faut forcément donner du temps au temps, puis faire un pré-bilan d’ici quelque temps. Néanmoins, en termes de signaux envoyés, ceux diffusés par le Club Africain sont clairement à l’orange ces derniers temps. Tout juste acceptables, le CA doit reconstruire, et vite. Décidément donc, tout va très vite dans le football. Et si la vérité d’hier est morte, celle de demain est encore à bâtir. Rappelons-nous ainsi qu’en plein été, avec l’avènement d’un nouveau plateau technique, c’est gonflé d’envie et de détermination que le CA a repris le chemin de l’entraînement. Seulement, par la suite, tout ne s’est pas passé comme prévu.  Contre toute attente, il faut bien l’avouer, le CA a été malmené par un CSS pourtant embryonnaire. Et dans la précipitation ou presque, lors de ce match couperet des demies de Dame Coupe,  les Clubistes ont pu mesurer tout le chemin qu’il reste à parcourir avant de toucher au but.

Choix de joueurs et répartition du temps de jeu

Un nouvel entraîneur qui ne dispose pas d’un effectif pléthorique part forcément toujours avec un handicap. Sauf qu’au-delà de la vérité du terrain, le football n’étant pas une science exacte, la réussite ou l’échec dû à une certaine précipitation  ne peuvent tout le temps vous servir ni vous dédouaner. D’autres paramètres entrent en jeu comme l’absence de fond de jeu, de cohésion sur le terrain et de complémentarité et interpellent sur la vision globale du coach et son appréciation du degré de forme des joueurs choisis le jour « j ». Un portier qui ne fait pas l’unanimité (Charfi), un milieu où Sabo n’a pas été jugé apte à débuter le match, une charnière défensive encore perméable, un coaching hasardeux en cours de jeu. Marchand  va devoir trouver le bon équilibre et mieux gérer les postes à pourvoir et les temps de jeu octroyés. Au CA d’aujourd’hui, s’il refuse d’évoquer et de parler de titulaires en puissance, Bertrand Marchand marque cependant, à travers sa répartition du temps de jeu, une distinction forte entre son onze de départ et les joueurs du banc, dont certains peuvent toutefois aspirer à une montée en grade (Ouedhrefi et Farhati à titre d’exemple). Cette segmentation  est nécessairement amenée à évoluer, même si, en l’état, aligner la même équipe deux fois de suite serait productif. En clair, entre marquer une rupture brutale ou prôner une certaine continuité avec un onze de départ très défini et pratiquement immuable, le coach devra trancher dans le bon sens.

Etat d’esprit et attitude lucide

Pour le CA, outre son retour sur la scène continentale cette saison, avec les trois coups du championnat et l’enchaînement des matchs y afférents, les inconditionnels espèrent en l’état que les temps de jeu seront logiquement plus fluides et mieux répartis en injectant davantage de sang. C’est évidemment une stratégie qui s’impose. Bref, pour schématiser, le plateau technique a tout à gagner en travaillant davantage les automatismes dans le onze de départ, tout en tenant deux fers au feu (garder une certaine latitude). Pour le reste, le public clubiste ne demande qu’un état d’esprit ambitieux et une attitude lucide et respectueuse envers leurs couleurs pour l’intégralité de la saison.

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire