Beaucoup de travail attend le vice-président A. Faouzi Khénissi qui assure provisoirement à l’heure actuelle l’intérim. Qu’il sache que la commune qu’il va gérer comprend cinq arrondissements et qu’il y a des priorités à prendre en considération, comme la récolte des olives qui pointe à l’horizon et l’amélioration de l’infrastructure et la vie des citoyens.

Que se passe-t-il au sein de la commune de Zarzis ?

Le secrétaire général a quitté son poste. A-t-il été remercié ? On n’en sait rien. Le Conseil municipal dit que son mandat a expiré. De son côté, il avoue qu’il a été obligé de se retirer de son propre gré pour des raisons de santé et d’autres purement personnelles. «La réalité est qu’il a du mal à tenir les rênes de l’administration et le dernier mot ne lui revient toujours pas»,  nous apprend un employé municipal qui a tenu à garder l’anonymat et d’ajouter «trois ou quatre conseillers accaparent tout. On en a tous marre». 

On vient d’apprendre également qu’un agent municipal qui exerçait au bureau technique a purgé sa peine pour corruption et a quitté la prison. Les deux responsables du parc et du secteur de l’éclairage public vont partir à la retraite dans quelques mois. Et par conséquent, le laisser-aller s’accentue en l’absence de suivi.

Le maire de la ville, Mekki Lourayedh, s’est envolé en France pour des raisons de santé, lui aussi. Il veut se reposer ​et se faire soigner, d’après ses dires.

Ajoutons à cela les protestations et les revendications incessantes de la part des habitants des localités délaissées, comme la zone touristique.

C’est comme si ce mandat allait se terminer sur une mauvaise note.

Khénissi assure l’intérim

Beaucoup de travail attend le vice-président A. Faouzi Khénissi qui assure provisoirement à l’heure actuelle l’intérim. Qu’il sache que la commune qu’il va gérer comprend cinq arrondissements et qu’il y a des priorités à prendre en considération, comme la récolte des olives qui pointe à l’horizon et l’amélioration de l’infrastructure et la vie des citoyens.

Il a à ses côtés un délégué sérieux et compétent, d’après les observateurs, qui travaille sans relâche au profit de toute la délégation.

Avec plus d’équité et une feuille de route qui n’exclut personne, les résultats seront meilleurs. On l’espère.

Charger plus d'articles
Charger plus par Dhaou MAATOUG
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire