Business France, l’agence française en charge de l’internationalisation de l’économie française, et l’Agence française de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), avec le soutien de Schneider Electric, ont organisé du 27 au 29 septembre 2022, à Tunis, le premier Forum Afrique-France de la transition écologique et énergétique. A quelques semaines de la COP 27 de Charm el-Cheikh (Egypte) et du XVIIIe Sommet de la Francophonie de Djerba, cet événement était l’occasion pour identifier des opportunités de rencontres et d’échanges sur la transition écologique pour des décideurs publics, des collectivités territoriales et les entrepreneurs, les donneurs d’ordre et les institutions financières.

Les représentants de huit pays (Tunisie, Algérie, Côte d’Ivoire, Cameroun, Sénégal, Egypte, Libye, France) ont exposé  les solutions en faveur de l’environnement, de la transition énergétique et de la ville durable. Environ 300 entreprises dont  50 françaises ont pris part aux assises de ce forum dont les principales thématiques s’articulent autour des problématiques sur la protection de l’environnement, l’accès à l’eau, le développement des énergies renouvelables, le renforcement de l’économie circulaire et  la réduction de l’impact carbone.  Les entreprises tunisiennes participantes ont tenté d’explorer les synergies et développer avec des partenaires français et africains des projets permettant de réaliser les objectifs de transition écologique et énergétique.

L’objectif pour les entrepreneurs est de pouvoir présenter leurs solutions, échanger avec d’autres entrepreneurs, des donneurs d’ordre, mais aussi avec les opérateurs publics, de manière à identifier les meilleures technologies adaptées aux différents cas de figure.

Les enjeux de la transition écologique s’étalent sur plusieurs années, avec la nécessité de construire des partenariats dans la durée. Les entrepreneurs sont dans cette optique de construction et d’investissement, car cela sera, demain, une exigence de la part des donneurs d’ordre qu’ils soient européens, africains ou autres.

Programme de transition énergétique africaine

Le programme africain de transition énergétique fournit une définition claire des transformations du système énergétique nécessaires à court, moyen et long termes pour réaliser la transition énergétique en identifiant les mécanismes permettant de soutenir l’élaboration de stratégies sectorielles et technologiques adaptées aux politiques et pilotées par les pays, conformément au programme de développement national et à l’objectif de l’accord de Paris.

Le programme est destiné à transformer le développement énergétique en Afrique, dans le cadre de l’Agenda 2063 de l’UA, des objectifs de développement durable (ODD) et de l’Accord de Paris sur le changement climatique.

L’accès à une énergie propre et peu coûteuse pour les utilisations industrielles et ménagères en Afrique peut être réalisé principalement en introduisant et en mettant en œuvre des outils politiques complets qui peuvent transformer le secteur énergétique africain de manière qu’il soit principalement basé sur des ressources renouvelables grâce à une approche intégrée qui facilite le processus de transformation et attire les investissements nécessaires.

Ce programme est le principal cadre dans lequel s’inscrivent les différents programmes et politiques. Il vise à mobiliser pleinement les ressources et les potentiels énergétiques de l’Afrique, en plaçant l’énergie en tête des priorités nationales et régionales et en adoptant des approches qui placent l’Afrique directement sur des voies de développement énergétique innovantes et à faible émission de carbone, en évitant la dépendance aux combustibles fossiles à laquelle sont confrontées la plupart des économies industrialisées et émergentes.

Charger plus par Najoua Hizaoui
Charger plus dans Supplément Economique

Laisser un commentaire