A quatre jours du match inaugural contre l’US Tataouine, les Etoilés doivent se concentrer sur le sportif, loin des décisions controversées de la Fédération tunisienne de football (FTF).

Le championnat national 2022-2023 va enfin démarrer pour de nombreux clubs, en attendant les repêchés, comme le CSChebba et ceux engagés dans les coupes africaines. Désormais, l’Etoile Sportive du Sahel doit se concentrer sur son sujet principal, à savoir le démarrage du championnat, loin des tractations en coulisses de la FTF, qui ont agité le football national ces derniers jours. Dans cet ordre d’idée, un dernier match d’application s’est déroulé le week-end dernier pour meubler le report de la première journée du championnat, dont on attend d’ailleurs l’impact sur la composition des deux groupes avec la réintégration programmée du Croissant Sportif de Chebba. Un match amical a également opposé l’équipe B contre l’Espoir d’Hammam-Sousse et s’est soldé par un résultat nul et vierge. Pour rappel, le match de l’ESS face à l’US Tataouine aura lieu finalement ce dimanche, à 15h00, au stade Bou Ali Lahouar d’Hammam-Sousse. Le Stade olympique de Sousse ne sera opérationnel qu’au cours du deuxième match à domicile, lors de la troisième journée, et ce, pour des raisons d’impraticabilité de la pelouse, croit-on savoir. Chose qui sera remédiée au plus vite.

Pour une bonne entame

Les conséquences de la décision du Tribunal arbitral sportif ont auguré d’un appel de la part du club sahélien pour être repêché en Coupe de la Confédération (CAF), au détriment du Club Africain. Mais ce fut rapidement classé sans suite par les instances fédérales, puisque l’équipe clubiste est déjà tournée vers Zanzibar ce week-end. Les joueurs de l’Etoile ne doivent pas se déconcentrer et s’égarer de leurs objectifs tracés en championnat. Car c’est la compétition principale pour retrouver la bonne marche. Il est vrai que l’absence de challenge continental va être un peu contre nature cette saison pour un club qui a toujours participé pendant deux décennies aux joutes africaines, mais ça reste une raison de plus pour se remettre en question, travailler d’arrache-pied et progresser.

Dans l’optique de la confrontation face à Tataouine, les entraînements ont repris lundi dernier au stade Mohamed-Maarouf sous la férule du head coach Mohamed Mkacher, qui ne cesse de motiver les siens. Ainsi, on a même revu à l’œuvre Alaya Brigui sociétaire d’Al Okhdood en Arabie saoudite et le vétéran Yassine Chikhaoui…l’Etoile mise sur tout son potentiel.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Salem Kechiche
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire