« Le ministère de l’Enseignement supérieur est appelé à intervenir dans l’immédiat pour résoudre les problèmes toujours en suspens », pointe le membre du bureau exécutif de l’Uget.

L’Union générale des étudiants de Tunisie (Uget) observe, depuis trois jours, un sit-in ouvert devant le siège de l’Office des œuvres universitaires pour le Sud, à Sfax, pour revendiquer la garantie d’un logement décent aux étudiants et l’amélioration de la restauration universitaire.

Dans une déclaration, Marwen Ben Jeddou, membre du bureau exécutif de l’Uget, a souligné que les étudiants revendiquent leur droit au logement exceptionnel, signalant que la capacité d’accueil des foyers universitaires au Sud est réduite. Il est utile de l’augmenter et d’améliorer les conditions d’hébergement des étudiants.

Selon le responsable syndical, l’Office des œuvres universitaires pour le Sud n’a pas pris en considération les revendications de l’Uget portant sur l’hébergement, la restauration et l’entretien des cités universitaires.

« Le ministère de l’Enseignement supérieur est appelé à intervenir dans l’immédiat pour résoudre les problèmes toujours en suspens », a-t-il martelé, qualifiant les conditions d’hébergement et de restauration dans tout le pays de « catastrophiques, en raison du manque de ressources financières et humaines et en l’absence de dialogue entre l’autorité de tutelle et la partie syndicale.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire